La Turquie s'en prend à Amnesty International

France 3

En Turquie, six militants des Droits de l'homme restent en prison ce mardi 18 juillet, dont la directrice d'Amnesty International. Ils sont accusés d'avoir commis un crime au nom d'une organisation terroriste.

Avec l'arrestation de la directrice d'Amnesty International Turquie Idil Eser, le symbole est fort. Ce n'est pas une première. Le président de l'ONG a lui aussi été arrêté le mois dernier. L'organisation est mondialement connue pour son travail de défense des Droits de l'homme. Avec Idil Eser, cinq autres militants sont en détention. Ils vont sans doute être jugés à une date encore inconnue. Ils encourent jusqu'à plusieurs années de prison, indique en direct d'Istanbul, la correspondante de France 3 Leïla Salhi.

Chefs d'accusation flous

Les autorités les accusent d'avoir soutenu la tentative de coup d'État et d'être en lien avec un groupe terroriste dont on ignore le nom. En fait, les chefs d'accusation restent flous et c'est ce que dénoncent leurs avocats. Ce mardi soir, plusieurs pays européens condamnent ces arrestations, dont l'Allemagne qui compte l'un de ses ressortissants parmi les six défenseurs des Droits de l'homme en prison, conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne