La Turquie et la Russie s'entendent sur un cessez-le-feu pour toute la Syrie

Un soldat du régime syrien, le 23 décembre 2016 à Alep (Syrie).
Un soldat du régime syrien, le 23 décembre 2016 à Alep (Syrie). (GEORGE OURFALIAN / AFP)

Cet accord est censé concerner l'ensemble du pays et entrer en vigueur à minuit. Il exclue néanmoins les "groupes terroristes", sans en dire plus sur les partis concernés.

Combien de temps va-t-il tenir ? La Turquie et la Russie se sont entendues sur un accord de cessez-le-feu qui doit entrer en vigueur à minuit dans toute la Syrie, a annoncé mercredi 28 décembre l'agence progouvernementale turque Anadolu.

Le plan vise à étendre à l'ensemble du pays le cessez-le-feu instauré il y a deux semaines à Alep, grâce à des négociations parrainées par Moscou et Ankara qui ont permis l'évacuation des civils des quartiers rebelles de la deuxième ville de Syrie. Tout comme de précédents accords de cessez-le-feu négociés par les Etats-Unis et la Russie, celui-ci exclut les "groupes terroristes".

Une base pour de futures négociations entre régime et opposition ?

En cas de succès, cet accord se veut être la base des négociations politiques entre le régime et l'opposition que Moscou et Ankara veulent organiser à Astana, au Kazakhstan, selon Anadolu. L'agence ne précise pas quand et comment cet accord de cessez-le-feu a été conclu, mais des pourparlers se sont tenus ces dernières semaines à Ankara entre la Russie, la Turquie et l'opposition syrienne.

La Russie et la Turquie sont très actives en Syrie où elles soutiennent des parties adverses, Ankara soutenant des groupes rebelles tandis que Moscou, tout comme l'Iran, est un proche allié du régime de Damas. Mais les deux pays se sont engagés dans une coopération étroite en Syrie ces derniers mois après avoir traversé une crise diplomatique après la destruction d'un avion russe par la Turquie à la frontière turco-syrienne en novembre 2015.

La Turquie était ainsi restée silencieuse lorsque le président Bachar Al-Assad a obtenu sa plus grande victoire contre la rébellion depuis le début du conflit en reprenant la totalité d'Alep la semaine dernière, grâce à l'aide russe.

Vous êtes à nouveau en ligne