L'EI et le PKK dans le viseur de la Turquie

FRANCE 3

La Turquie mène des offensives contre le Parti des travailleurs du Kurdistan et le groupe Etat islamique.

La Turquie est sur le pied de guerre. Le pays poursuit son offensive militaire contre le PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan. Dans le même temps, le pays vise également le groupe jihadiste Etat islamique. Le samedi 25 juillet, la police turque a d'ailleurs procédé à des dizaines d'arrestations visant le groupe jihadiste et les rebelles du PKK, ont révélé les médias turcs.

Peur des attentats

"On voit la pression des conflits qui se déroulent aux frontières de la Turquie, qui est en train de s'accentuer sur le territoire. On  sait aussi qu'au moins depuis 2013, le régime turc a tendance à devenir plus dur" rapporte Dorothée Schmid, spécialiste de la Turquie, à l'Institut français des Relations internationales. Aujourd'hui la crainte de la Turquie "c'est évidemment d'avoir des attentats sur le sol turc qui soient jihadiste ou éventuellement kurde", note l'experte.

Par ailleurs, si on a interprété la position turque comme une déclaration de guerre à l'Etat islamique, "on s'est aperçu qu'en réalité, les frappes les plus importantes étaient contre le PKK", insiste la spécialiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne