Un soldat tunisien tue sept de ses camarades

Voir la vidéo
France 3

Selon les autorités tunisiennes, il ne s'agirait pas d'un acte terroriste. Le tueur avait des problèmes psychologiques.

La Tunisie a perdu sept militaires. Un soldat tunisien a ouvert le feu sur plusieurs de ses camarades, lundi 25 mai au matin, dans la caserne de Bouchoucha, près du Parlement à Tunis, la capitale tunisienne. Sept militaires sont décédés et dix autres ont été blessés, dont un grièvement, a rapporté le ministère de la Défense. Le tireur a également été abattu pendant l'assaut.

Un acte isolé

Le ministre des Affaires étrangères tunisiens a écarté la piste terroriste. L'armée tunisienne évoque d'ailleurs un homme à la personnalité fragile. "Il avait des problèmes familiaux et un comportement suspect depuis deux semaines. Nous l'avions transféré dans une unité non sensible et nous lui avions retiré son port d'arme. Pour nous cette attaque est un acte isolé", a affirmé le lieutenant-colonel Belhassen Oueslati.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne