Tunisie : un second islamiste meurt en grève de la faim

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Selon son avocat, Mohamed Bakhti, une figure connue de la mouvance salafiste, est mort ce samedi matin après avoir refusé de s'alimenter en détention pendant deux mois. Selon un haut responsable du ministère de la Justice, il y a actuellement 56 détenus en grève de la faim en Tunisie et 3 sont dans un état inquiétant.

Comme Bechir Gholli mort
jeudi soir, Mohamed Bakhti avait cessé de s'alimenter pour protester contre son
arrestation à la suite de violences lors d'une manifestation contre l'ambassade des Etats-Unis. Ils
clamaient leur innocence et dénonçaient leurs conditions de détention.

Selon des déclarations vendredi du ministre de la Justice, Noureddine Bhiri,  Bakhti n'était plus sous la responsabilité des services pénitentiaires depuis le 11 novembre, date à laquelle la justice a mis fin sa détention provisoire:

"Son état s'est dégradé après sa remise en liberté".

Mohamed Bakhti était considéré comme une figure de la mouvance jihadiste et comme un proche d'Abou  Iyadh, l'organisateur présumé de l'attaque contre l'ambassade américaine.

 

Vous êtes à nouveau en ligne