Tunisie : les élections législatives, cruciales pour tourner la page

(Cinq millions d'électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche © REUTERS/Anis Mili)

Plus de cinq millions de Tunisiens sont appelés à élire ce dimanche leurs nouveaux députés, pour les premières législatives depuis la révolution de 2011. Un scrutin crucial que beaucoup attendent, avec deux favoris : les islamistes d'Ennahda d'un côté, et une coalition hétéroclite emmenée par Nidaa Tounès de l'autre. Avec un enjeu majeur pour le pays qui reste divisé.

C'est une première très importante depuis la révolution de 2011, qui avait vu la chute de Zine El Abidine Ben Ali. Ce dimanche, près de 5,3 millions de Tunisiens vont voter pour élire les députés qui composeront le nouveau parlement. 217 députés, pour quelque 1.300 listes candidates. Avec un espoir : mettre fin à l'instabilité politique qui règne depuis trois ans dans le pays, avant de choisir un président le 23 novembre prochain.

Depuis vendredi soir, les candidats n'ont plus le droit de faire campagne. Mais les pronostics donnent tous un duel entre les islamistes d'Ennahda, qui avaient dû quitter le pouvoir au début de l'année, et la coalition d'opposants emmenée par Nidaa Tounès. Ennahda qui a tenu à mettre les moyens pour son dernier grand meeting vendredi, sur l'avenue Bourguiba à Tunis.

(Rached Ghannouchi, le leader d'Ennahda, sur la scène devant les militants © RADIO FRANCE/Yves Izard)
"Lui permettre d'avoir une deuxième chance" : le reportage à Tunis d'Yves Izard
--'--
--'--
Malgré une volonté d'apaisement, chaque camp sait qu'il ne pourra pas gouverner seul, après deux années d'errance et de mésententes en tous genres. L'une des grandes interrogations du scrutin reste aussi la participation : beaucoup de Tunisiens n'en peuvent plus, et se sont complètement désintéressés de la campagne, et même de la politique en général. Autre interrogation, la sécurité : les autorités espèrent que le scrutin se déroulera dans le calme, sans intrusion des djihadistes. Vendredi, la police a lancé un assaut contre des militants islamistes retranchés dans une maison près de Tunis, faisant six morts dont cinq femmes.

►►► À LIRE | Tunisie : des élections désenchantées

Les résultats de ces élections législatives ne devraient pas être connus dimanche soir ; l'instance organisatrice a jusqu'au 30 octobre pour proclamer les résultats définitifs.

(Les Tunisiens aux urnes © Idé)
 

Vous êtes à nouveau en ligne