Troisième jour de l'opération "Pilier de Défense" à Gaza

(Ammar Awad Reuters)

Les affrontements à distance ont continué vendredi dans la bande de Gaza. L'armée israélienne a continué ses raids aériens et deux roquettes sont tombées à proximité de Tel Aviv et de Jérusalem. C'est la première fois qu'une roquette va si loin en territoire israélien. L'armée israélienne a autorisé la mobilisation de 75.000 réservistes. Toutes les routes autour de la bande de Gaza ont été fermées. Une opération terrestre dans l'enclave palestinienne semble de plus en plus imminente.

Revivez la journée de vendredi en Israël et dans la bande de Gaza. 

23h00 - Fin de ce direct sur la situation au Proche Orient. A demain sur France Info ! 

22h49 - Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak va demander le déblocage de fonds qui pourraient permettre l'installation de trois nouvelles batteries de missiles intercepteurs dans le cadre du dispositif "Dôme de fer". L'armée israélienne possède déjà quatre de ces batteries censées protéger l'Etat hébreu des tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza.

22h40 - Selon le journal israélien Haaretz , le chef du combat anti-tank du Hamas a été tué dans l'un des raids aériens menés par Israël. 

22h37 - Selon un journaliste du quotidien israélien Haaretz , les ministres israéliens qui ont participé au cabinet de sécurité ont ordre de ne pas parler aux médias. 

22h16 - L'armée israélienne a détruit dans la bande de Gaza un atelier de production de drones militaires du mouvement islamiste palestinien Hamas. "Nos services de renseignement ont découvert le programme de drones du Hamas, et ces appareils ont tous été détruits ", a affirmé un porte-parole militaire israélien.

22h07 - Une opération terrestre à Gaza est de plus en plus probable. Israël s'y prépare en autorisant la mobilisation de 75.000 réservistes. Le point sur la situation. 

21h24 - Le gouvernement israélien autorise la mobilisation de 75.000 réservistes de l'armée dans le cadre de son opération contre les groupes armés palestiniens de Gaza, a annoncé la télévision israélienne. Cette décision a été prise à l'issue d'une réunion à Tel Aviv du cabinet de sécurité du gouvernement Netanyahu, constitué des neuf principaux ministres. 

21h19 - Onze Palestiniens ont été tués vendredi dans de nouveaux raids israéliens sur la bande de Gaza, ce qui porte à 29 le nombre de Palestiniens morts depuis le début de l'offensive militaire d'Israël mercredi, selon les services de santé du Hamas.

21h06 - Une journaliste britannique présente sur place évoque sur son compte Twitter que la police israélienne confirme que des roquettes ont été tirées depuis le Sinaï égyptien. 

21h00 - Le ministre tunisien des Affaires étrangères, Rafik Abdessalem, se rendra à Gaza samedi à la tête d'une délégation officielle de haut niveau en signe de solidarité avec les Palestiniens. Par ailleurs, le président Moncef Marzouki a eu un entretien téléphonique jeudi avec le chef du Hamas au pouvoir à Gaza, Ismaïl Haniyeh, auquel il a réitéré "le soutien inébranlable de la Tunisie au peuple palestinien dans sa lutte contre l'occupant israélien " et dénoncé les "raids barbares lancés par l'aviation israélienne contre la Bande de Gaza ".

20h55 - Sur Twitter, des habitants de Gaza affirme avoir reçu des messages d'avertissement. "Éloignez-vous des membres du Hamas, la seconde phase arrive ", dirait l'un d'entre eux. Source : . 

20h52 - L'armée israélienne continue de diffuser des photos sur son compte Twitter pour montrer qu'elle étudie toujours les détails de son opération "Pilier de défense" et la possibilité de la renforcer. Les raids aériens n'ayant pas permis de mettre un terme aux roquettes, l'armée pourrait passer à une seconde phase : l'opération terrestre. 

20h50 - Un Palestinien a été tué et deux autres blessés, dans un raid israélien visant une voiture à Gaza, selon des médecins sur place. 

20h27 - Le président des États-Unis Barack Obama et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan estiment que les violences entre Israël et Palestiniens "menacent les perspectives de paix durable ", a indiqué la Maison Blanche vendredi après une conversation téléphonique entre les dirigeants.  

19h45 - Quatre Palestiniens ont été tués vendredi soir dans une nouvelle frappe de l'armée israélienne ont indiqué les services de santé du mouvement Hamas au pouvoir dans cette enclave palestinienne. 28 Palestiniens ont été tués depuis le début de l'opération israélienne contre Gaza. 

19h43 - Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, a invité le secrétaire général dela Ligue arabe Nabil Elarabi à se rendre samedi ou dimanche dans la bande de Gaza, rapporte l'agence de presse égyptienne Mena.

19h18 - Israël bloque toutes les routes principales autour de la bande de Gaza, annonçant qu'elles se trouvaient désormais dans une "zone militaire fermée ". Les signes de préparatifs d'une offensive terrestre contre l'enclave palestinienne se multiplient.

19h16 - Les services de santé du Hamas font état de trois nouveaux morts dans de nouveaux raids israéliens. 

19h11 - Le secrétaire du gouvernement israélien procédait vendredi soir à des consultations téléphoniques avec les principaux ministres pour obtenir leur feu vert en vue de mobiliser jusqu'à 75.000 réservistes, pour l'offensive sur Gaza. 

19h04 - À ÉCOUTER | Le reportage de Grégory Philipps 

Malgré une trève fragile durant la visite du Premier ministre égyptien, la journée a été difficile à Gaza où les offensives israéliennes se sont multipliées. Ce soir, la situation sur place demeure très tendue. Une offensive terrestre pourrait êre lancée par l'armée israélienne. 

18h48 - Selon un journaliste du quotidien israélien Haaretz, le cabinet de sécurité de l'État d'Israël a approuvé la mobilisation de 65.000 réservistes. Un autre pas en direction d'une opération terrestre dans l'enclave palestinienne de Gaza. 

18h44 - Selon les télévisions israélienne, l'État hébreux envisage de mobiliser jusqu'à 75.000 réservistes. 

18h21 - L'armée israélienne a intensifié vendredi ses préparatifs pour une éventuelle opération terrestre dans la bande de Gaza après trois jours de frappes aériennes sur le territoire palestinien contrôlé par le Hamas, qui n'ont pas mis un terme aux tirs de roquettes. "L'aviation a mené l'essentiel des missions et nous avons enregistré des succès significatifs. L'armée est désormais prête à élargir l'opération", a déclaré le ministre des Affaires stratégiques Moshé Yaalon. Des transports de troupes blindés sont massés près de la frontière. L'armée israélienne a commencé vendredi à mobiliser 16.000 réservistes. 

18h13 - Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, annonce la visite du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, "dans deux ou trois jours ". Mahmoud Abbas ajoute : l'offensive israélienne "n'arrêtera pas la démarche palestinienne à l'ONU ". 

17h50 - D'ici 18h (heure française), neuf ministres israéliens et Benjamin Netanyahu vont se réunir à tel Aviv. Il vont discuter de la possibilité d'une offensive terrestre, selon un journaliste du quotidien israélien Haaretz

17h38 - L'hypothèse d'une opération terrestre dans la bande de Gaza se fait de plus en plus plausible. Selon le porte-parole de Benjamni Netanyahu, le Premier ministre israélien, l'armée israélienne "continue de frapper durement le Hamas et est prête à étendre l'opération dans Gaza ". 

17h35 - Depuis le lancement mercredi de l'opération militaire israélienne "Pilier de défense", 23 Palestiniens ont été tués et 235 blessés dans près de 500 raids aériens israéliens. Dans le même temps, 280 roquettes ont été tirées de Gaza sur Israël, faisant trois morts jeudi, selon l'armée israélienne.
 

17h28 - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a accusé vendredi les dirigeants israéliens d'avoir ordonné une offensive contre les groupes armés de la bande de Gaza dans un but électoraliste à l'approche des législatives en janvier. "Cette fois-ci encore, ils sont à la veille d'élections ", s'est exclamé M. Erdogan, rappelant que l'opération "Plomb durci" menée par l'armée israélienne entre décembre 2008 et janvier 2009 dans la bande de Gaza avait eu lieu peu avant des élections.

 

17h15 - À ÉCOUTER | Pour Salman Rushdie, l'opération israélienne est liée aux prochaines élections de janvier en Israël. 

 Pour l'écrivain Salman Rushdie, qui publie cet automne le récit ses mémoires, le conflit au Moyen-orient est surtout lié à la volonté de Benyamin Netanyahou de reconquérir son électorat.

17h12 - Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a ordonné
vendredi la mobilisation de nouveaux contingents de réservistes. Le nombre de militaires
rappelés sous les drapeaux n'a pas été précisé. Cette mesure a été annoncée peu après la chute d'une
roquette tirée de Gaza dans le bloc de colonies du Goush Etzion, en
Cisjordanie, près de Jérusalem. 

16h49 - Un journaliste correspondant de la BBC à Gaza évoque des chiffres qui révèlent une intensification de l'opération "Pilier de Défense" et du conflit en général. Hier, 225 endroits ont été visés par des raids israéliens, contre plus de 600 aujourd'hui à la même heure. Les groupes armés palestiniens ont tiré le double de roquettes aujourd'hui, avec 246 roquettes jeudi contre plus de 550 aujourd'hui. 

16h44 - La roquette qui visait Jerusalem est tombée dans un bloc de colonies du Goush Etzion, en Cisjordanie, près de la Ville sainte, sans faire de blessé ni de dégâts majeurs, a indiqué une porte-parole de la police israélienne.
 

16h37 - Pour suivre l'évolution de l'opération "Pilier de défense", les médias israéliens et palestiniens proposent également des points en direct. C'est le cas du site internet du quotidien israélien "Haaretz ou celui de l'un des trois grands quotidiens panarabes "La Jerusalem arabe ". 

  16h27 - Jamais les missiles de la bande de Gaza n'étaient allés aussi loin dans le territoire israélien. Une roquette est tombée à proximité de Tel Aviv et une seconde s'est abattue dans un secteur inhabité de Jerusalem. Si les Brigades Ezzedine Al-Qassam assurent que les missiles sont de "fabrication maison ", d'autres sources évoquent une fabrication iranienne. 

16h20 - Des milliers de personnes ont manifesté vendredi dans plusieurs ville d'Egypte pour dénoncer les raids aériens israéliens dans la bande de Gaza. Le président égyptien Mohamed Morsi, qui a dépêché vendredi à Gaza son Premier ministre, a affirmé que son pays n'abandonnerait pas le territoire palestinien à son sort.

16h14 - L'armée israélienne confirme qu'une roquette tirée de Gaza s'est abbatue en dehors de Jerusalem, dans un secteur inhabité. Pour rappel, la Ville sainte, capitale de l'État hébreux, est placé à environ 70 km de l'enclave palestinienne. 

16h05 - Sur son compte Twitter, les Brigades Ezzedine Al-Qassam affirment avoir envoyé deux missiles M75 sur Jérusalem. Des missiles "fait maison". D'autres sources évoquaient hier des missiles de fabrication iranienne. 

16h00 - Un tweet de l'armée israélienne confirme les sirènes d'alerte à Jerusalem et invite à "rester connecté dans l'attente d'informations ".

15h59 - Selon la radio militaire israélienne, l'alerte aérienne concerne les localités israéliennes de la périphérie de la Ville sainte de Jerusalem. 
 

15h57 - Le journaliste Charles Enderlin confirme que des sirènes aériennes retentissent dans la Ville sainte de Jerusalem. 

15h54 - Dans un communiqué, la branche armée du Hamas revendique un tir sur Jérusalem. 

15h52 - Des sirènes d'alerte aériennes retentissent dans Jerusalem. Information confirmée par ce journaliste de la BBC, correspondant à Gaza. 

15h49 - L'Agence France Presse rapporte que des sirènes d'alerte aériennes retentissent dans Jérusalem. 

15h45 - Le représentant de l'Irak auprès de la Ligue arabe a brandi vendredi la menace de l'arme du pétrole pour mettre fin aux attaques israéliennes contre la bande de Gaza. "L'Irak va inviter les ministres (arabes) à utiliser l'arme du pétrole afin de faire pression sur les Etats-Unis et tous ceux qui sont aux côtés d'Israël ", a déclaré Kaïs al Azzaoui à des journalistes au Caire.

15h30 - Un journaliste correspondant de la BBC à Gaza fait état via d'une "énorme explosion dans le nord de la ville de Gaza ". 

15h26 - Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a dénoncé vendredi les raids aériens israéliens dans la bande de Gaza, y voyant une "manoeuvre de politique intérieure " avant les élections législatives de janvier dans l'Etat hébreu. "Avant les élections (de janvier), les Israéliens tirent sur des gens innocents à Gaza, pour des fausses raisons qu'ils ont eux-mêmes fabriquées", a-t-il expliqué. 

15h19 - A VOIR  | La rencontre entre Benjamin Netanyahu et Shimon Peres (en anglais) 

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu et le président de l'État hébreux, Shimon Peres, se sont rencontrés et ont donné une conférence de presse. "Nous avons parlé aux leaders mondiaux ", explique Benjamin Netanyahu. Le Premier ministre a voulu rappeler l'objectif de l'opération "Pilier de Défense" : "Nous faisons tout ce que nous pouvons pour protéger nos populations civiles des roquettes"

15h00 - Un site américain rassemble une sélection de photos de soldats israéliens publiées sur Instagram, un site de partage de photos sur internet. Israël a commencé à mobiliser 16.000 réservistes. Certains soldats affichent une certaine décontraction sur le réseau social. Exemples. 

14h51 - Le président russe Vladimir Poutine a indiqué lors d'un entretien téléphonique avec son homologue égyptien Mohamed Morsi qu'il soutenait les efforts du Caire pour faire cesser la violence à Gaza. Plus tôt dans la journée, le Premier ministre égyptien, Hicham Qandil, avait affirmé à Gaza que son pays allait "intensifier ses efforts " pour parvenir à une trêve, qualifiant d'"agression " l'opération israélienne dans le territoire palestinien.

14h43 - L'armée israélienne continue de communiquer via . Elle y publie régulièrement des photos, ici les dégâts provoqués par une roquette tirée de la bande de Gaza dans le sud d'Israël. 

14h30  - À ÉCOUTER | La correspondance de Fleur Sitruk

Une nouvelle roquette a été tirée sur Tel-Aviv à la mi journée, avant de s'abimer en mer, à 200 mètres environ de la côte. La détonation a été entendue dans toute la ville. 

13h32 - Des manifestations à l'appel du pouvoir se déroulent dans plusieurs centaines de villes iraniennes, dont la capitale Téhéran. A Téhéran, les manifestants ont scandé "mort à l'Amérique" et "mort à Israël", selon l'agence Isna.

13h21
- Le Hamas revendique un tir de roquette Kassam contre Tel Aviv, qui a fini sa course dans la mer, selon la police israélienne.

13h14 - L'offensive israélienne à Gaza est "une agression contre l'humanité ", déclare Mohammed Morsi, le président égyptien. "Le Caire ne laissera pas Gaza seule ", dit-il encore. 

13h13 - " La vraie cible de Netanyahou ? Ses adversaires politiques ", titre le journal israélien Haaret'z traduit par Courrier International. 

12h57 - À Tel Aviv, on sait désormais que les deux roquettes tirées de Gaza sont tombées, l'une dans l'eau, l'autre dans une zone non habitée de la banlieue. L'armée israélienne en profite pour faire de la communication

**12h50 - À ÉCOUTER | François Hollande se dit "préoccupé ".  **

12h43 - Un Palestinien à nouveau tué dans un raid, selon des médecins cités par l'AFP. Cette fois dans le sud de la bande de Gaza. C'est la troisième victime palestinienne de cette nouvelle journée de raids, selon le comité des urgences du ministère de la Santé de Gaza, cité par l'AFP. La 21 ou 22e depuis le début des hostilités mercredi. 

12h35 - Sirènes d'alerte et violente explosion entendues à Tel-Aviv.

Sur Twitter, les Brigades Ezzedine Al-Qassam pérorent, expliquant que les missiles envoyés sur Tel-Aviv sont des "M75 faits-maison ". Jeudi soir, une roquette s'est déjà abîmée au large de Jaffa, dans l'agglomération de Tel-Aviv. Un tir revendiqué par le Jihad islamique. 

12h30 - Vue sur le ciel de Gaza par ce journaliste de la BBC : 

 

12h09 - François Hollande se dit "très préoccupé par ce qui se passe dans la zone de Gaza ".

12h00 - Guerre de communication sur les réseaux sociaux. Alors que l'armée isréalienne tweete l'ensemble de ses opérations, une à une, les brigades Ezzedine al-Qassam,
, postent un message énigmatique. Ils affirment avoir lancé "pour la première fois un missile de longue portée vers la Knesset ", le parlement israélien à Jérusalem. 

11h48 - La chancelière allemande Angela Merkel demande au Caire d'"user de son influence sur le Hamas pour l'inciter à calmer la violence ". 

11h38 - "Il reste encore des cibles à atteindre ". L'offensive "Pilier de défense" lancée mercredi par l'armée israélienne n'est pas terminée, confirme Olivier Rafovitch, l'un de ses porte-parole, joint par France Info. Il n'exclut pas non plus une offensive terrestre. C'est d'ailleurs pour cela que 16.000 réservistes ont été rappelés. Objectif : "les entrepôts, les armes, les points de tirs qui sont cachés dans des vergers, dans des jardins, et activés à distance", énumère-t-il. 

11h31 - Le correspondant de France 2 en Israël, Charles Enderlin, cite sur Twitter une source policère évoquant une alerte aux attentats :  

11h19 - "Chaque tir de roquette du Hamas rapporte quelques milliers de voix à Benjamin Netanyahou " > Intéressante analyse du spécialiste du monde arabe, Jean-Pierre Filiu, auteur d'une Histoire de Gaza  dans L'Express

11h03 - Le chef de la diplomatie tunisienne, Rafik Abdessalem, annonce se rendre à Gaza demain, samedi. Dans un communiqué, il dénonce "totalement l'agression " israéleinne contre le territoire palestinien. Le président tunisien Moncef Marzouki a appelle à "une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU ". 

11h00 - Grégory Philipps, en direct de Gaza City sur France Info, raconte les ruines encore fumantes du ministère de l'Intérieur pulvérisé par un raid israélien à 5h30 ce vendredi matin. Des milliers de documents officiels y sont éparpillés, cartes d'identité ou laissez-passer. 

Quelques rares échoppes sont ouvertes dans la ville. Les habitants en profitent pour s'approvisionner avant la reprise éventuelles des affrontements. Ceux-ci n'ont de toute façon jamais réellement cessé. Israël et le Hamas s'accusent mutuellement de ne pas avoir respecté le trêve de trois heures prévue. 

10h40 - Le Premier ministre égyptien, Hicham Qandil, quitte la Bande de Gaza, par le point de passage de Rafah. Il n'y sera resté que quelques heures. Avant de partir, il a appelé "le peuple palestinien à s'unir " en référence aux divisions entre Gaza et la Cisjordanie. Le premier est gouverné par le Hamas, le second par l'Autorité palestinienne. 

10h10 - L'UE appelle Israël à une réponse "proportionné e" des groupes armés palestiniens, tout en affirmant qu'Israël "a le droit de protéger sa population " des attaques de roquette, dixit Catherine Ashton dans un communiqué. 

10h04 - L'envoyé spécial de France Info à Gaza, Grégory Philipps, confirme la destruction du ministère de l'Intérieur gazaoui vers 5h30 ce vendredi matin.

9h37  - "L'Égypte va intensifier ses efforts pour arrêter l'agression " à Gaza, affirma Hicham Qandil. Le Premier ministre égyptien a commencé par visiter un hôpital de Gaza en compagnie du chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, où sont soignés des victimes des raids israéliens.

9h23 -  Selon des médecins, deux Palestiniens ont à nouveau été tués dans un raid israélien au nord de Gaza, ce qui porterait à 21 le nombre de victimes de ce côté des affrontements. Selon une source de sécurité palestinienne, "les avions israéliens ont bombardé un groupe d'habitants dans la zone de Nazila ". 

9h00  - Israël accuse le Hamas de ne pas respecter la trêve provisoire prévue pour la visite du chef du gouvernement égyptien. Celui-ci, Hicham Kandil, vient d'arriver sur place. 

8h00 -  "Une explosion presque chaque minute à Gaza ce matin ", raconte Grégory Philipps, l'envoyé spécial de France Info. Les raids de la nuit ont détruit des rampes de lancement de roquette, des bâtiments administratifs  et selon l'armée israelienne, un poste de commandement du Hamas, à Khan Younès dans le sud. 

L'armée Israélienne a même posté une vidéo sur Youtube pour prouver que l'une de ses cibles était bien une rampe de lancement de roquette. "L'explosion prouve que des explosifs sont bien là ", dit-elle sur Twitter. 

Le point à 6h30 -  Au petit matin, les bombardements ont repris sur Gaza. A moins qu'ils n'aient pas vraiment cessé de la nuit... Une nuit entrecoupée d'explosions, qui n'a pas laissé beaucoup de répit aux habitants pour trouver le sommeil.

130 raids cette nuit, a comptabilisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur du Hamas ; et des dizaines de frappes dès le petit matin. Un bâtiment administratif du ministère de l'Intérieur a notamment été détruit, un bâtiment qui servait au renouvellement des passeports. Des témoins affirment également que les  bombardements ont aussi visé des terrains d'entraînement utilisés par des groupes armés palestiniens.

Au final, les opérations ont fait 19 tués palestiniens, dont plusieurs enfants, et 235 blessés. Un chiffre à prendre évidemment avec des pincettes, puisque communiqué par les services d'urgence du Hamas. De son côté, l'armée israélienne se borne à indiquer que 11 roquettes ont été tirées de Gaza depuis minuit, que les raids se poursuivent, et qu'elle a effectué 466 frappes depuis le début de l'opération "Pilier de défense", mercredi après-midi ; et que 280 roquettes ont été tirées de Gaza - dont 131 interceptées par le système anti-missile.

Un bref répit est tout de même prévu ce vendredi : à la demande de l'Egypte, Israël a accepté une courte trêve pendant la visite à Gaza du Premier ministre égyptien. Hisham Qandil vient étudier la faisabilité d'un cessez-le-feu. 

Vous êtes à nouveau en ligne