Vigipirate : Hollande augmente à 10 000 le nombre de militaires mobilisés sur le territoire

Des militaires en poste dans le cadre du plan Vigipirate, à Lyon, en janvier 2015.
Des militaires en poste dans le cadre du plan Vigipirate, à Lyon, en janvier 2015. (NICOLAS LIPONNE / CITIZENSIDE.COM / AFP)

La menace terroriste "demeurant élevée" en France, le président décide d'aller au-delà des 7 500 militaires mobilisés en permanence depuis la fin janvier.

François Hollande a décidé mercredi 11 mars de "maintenir l'engagement des armées sur le territoire national à hauteur de 10 000 militaires" en "soutien" des forces du ministère de l'Intérieur, "la menace d'attaque terroriste contre notre pays demeurant élevée".

Le chef de l'Etat a également demandé "d'en tirer toutes les conséquences en termes d'adaptation des effectifs du ministère de la Défense, au-delà des 7 500 postes dont il avait déjà décidé le maintien le 21 janvier", a précisé le palais présidentiel dans un communiqué. La décision a été annoncée à l'issue d'un Conseil de défense tenu juste avant le Conseil des ministres.

Au début du mois de mars, une source gouvernementale avait affirmé que les niveaux actuels du plan Vigipirate, "alerte attentat" pour l'Ile-de-France et les Alpes-Maritimes, et "vigilance renforcée" pour le reste de la France, devaient être prolongés de "plusieurs mois".

Vous êtes à nouveau en ligne