VIDEO. Lutte contre le terrorisme : Jordan Bardella préfère "le ciblage plutôt que le flicage"

RADIO FRANCE

La tête de liste du Rassemblement national, invité jeudi de franceinfo, a notamment jugé "inefficace" le PNR, le registre européen des données des passagers aériens.

Cibler les fichés S plutôt qu'appliquer le PNR (Passenger Name Record), qu'il juge "inefficace" : ce sont les pistes avancées par Jordan Bardella, tête de liste Rassemblement national aux européennes, pour lutter contre le terrorisme. "Il faut évidemment retrouver des contrôles aux frontières nationales et avoir une politique de ciblage en matière intérieure, en ciblant les 20 000 fichés S, dont une grande partie pour radicalisation, qui sont aujourd'hui de véritables bombes humaines", a déclaré Jordan Bardella, jeudi 11 avril.

"Je préfère le ciblage plutôt que le flicage. Je pense que le PNR [Passenger Name Record] (...) est totalement inefficace", a poursuivi Jordan Bardella au sujet du registre européen des données des passagers aériens, adopté par les eurodéputés en 2016, sans les voix des élus RN. Jordan Bardella redoute que le PNR remette "nos données personnelles entre les mains des Américains". Surtout, il est, selon lui d'autant plus inefficace que "les terroristes sont déjà sur notre sol" : "Citez-moi un terroriste qui depuis 2015 a frappé par avion. (...) Les islamistes déjà dans nos quartiers". Dans le même temps, Jordan Bardella s'est dit "favorable à une frontière qui nous protège"

Vous êtes à nouveau en ligne