Un policier du Val-de-Marne mis en examen pour association de malfaiteurs et escroquerie en lien avec une entreprise terroriste

Brassards de policiers. Image d\'illustration. 
Brassards de policiers. Image d'illustration.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Un policier du Val-de-Marne a été mis en examen pour association de malfaiteurs et escroquerie en lien avec une entreprise terroriste samedi dernier. Le policier a été placé sous contrôle judiciaire.

Un policier du Val-de-Marne a été mis en examen samedi 1er juillet dans une enquête antiterroriste, a appris franceinfo de source judiciaire, vendredi, confirmant une information d'Europe 1. Il est soupçonné d'avoir apporté de l'aide à son frère, incarcéré depuis un an en raison de ses contacts étroits avec des jihadistes en Syrie.

Mis en examen pour association de malfaiteurs et escroquerie en lien avec une entreprise terroriste à l'issue de sa garde à vue samedi, le policier, âgé de 45 ans, a été placé sous contrôle judiciaire.

Le parquet de Paris demande son placement en détention

Il est soupçonné d'avoir apporté un soutien à son frère, lui aussi mis en examen dans le cadre d'une enquête antiterroriste. Ce dernier est en détention provisoire depuis un an, soupçonné d'avoir fait parvenir de l'argent, via des mandats, à des contacts en zone contrôlée par les jihadistes en Syrie.

Le policer, âgé de 45 ans, est notamment poursuivi pour escroquerie, car l'enquête a montré qu'il utilisait de fausses identités afin de voler des colis à La Poste. Il revendait ensuite la marchandise, et cela permettait de réunir des fonds, en lien avec les activités de son frère.

Le parquet de Paris a précisé vendredi à franceinfo qu'il avait fait appel de ce placement sous contrôle judiciaire, notamment parce qu'il n'avait pas été assorti d'une interdiction d'exercer son métier. Le policier a néanmoins l'interdiction de porter une arme. Le parquet de Paris demande son placement en détention.

Vous êtes à nouveau en ligne