Trois femmes, soupçonnées d'avoir été en lien avec le jihadiste Rachid Kassim, interpellées

Trois femmes, soupçonnées d\'avoir communiqué avec le terroriste Rachid Kassim, ont été arrêtées mardi 28 février, dont une à Creil (Oise).
Trois femmes, soupçonnées d'avoir communiqué avec le terroriste Rachid Kassim, ont été arrêtées mardi 28 février, dont une à Creil (Oise). (GOOGLE MAPS)

Les trois suspectes, dont une lycéenne de 18 ans, ont été arrêtées mardi dans l'Oise, la Seine-et-Marne et le Haut-Rhin. 

Trois femmes, dont une lycéenne de 18 ans, soupçonnées d'avoir été en lien avec Rachid Kassim, à l'origine de plusieurs projets d'attentats visant la France, ont été interpellées mardi 28 février au matin à Creil (Oise), Noisiel (Seine-et-Marne) et Mulhouse (Haut-Rhin), a affirmé une source judiciaire à franceinfo. La lycéenne a été arrêtée à Creil. L'âge des deux autres suspectes n'a pas été précisé.

En lien avec Rachid Kassim via Telegram

Toutes les trois sont soupçonnées d'avoir été en lien avec Rachid Kassim via la messagerie Telegram. Selon les autorités françaises et américaines, tout porte à croire que le terroriste a été tué dans une attaque de drone le 8 février, près de Mossoul, en Irak.


Ces interpellations ont été menées sur commission rogatoire d'un juge antiterroriste. Les enquêteurs cherchent à déterminer les motivations des suspectes et leur degré de dangerosité. Leur garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.

Vous êtes à nouveau en ligne