Projet d'attentat déjoué : la menace était imminente

FRANCE 2

Deux hommes soupçonnés d'avoir projeté des attaques terroristes pendant cette période présidentielle ont été arrêtés dans la matinée de ce mardi 18 avril à Marseille. Sophie Rodier, journaliste pour France 2, est en direct du ministère de l'Intérieur où Matthias Fekl vient de donner une conférence de presse.

Deux Français de 23 et 29 ans "soupçonnés d'un passage à l'acte imminent" ont été arrêtés ce mardi matin à Marseille. Sophie Rodier, en direct du ministère de l'Intérieur, fait le point sur la conférence de presse qu'a donné Mathias Fekl, ministre de l'Intérieur. Selon la journaliste, "Le ministre a été très clair, la menace était imminente : l'acte terroriste devait intervenir dans les tout prochains jours, et même si il n'a pas fait le lien clairement, tout laisse penser qu'il était dirigé sur l'élection présidentielle."

50 000 policiers et gendarmes en renfort

"Deux hommes radicalisés avaient l'intention de commettre à très court terme, c'est-à-dire dans les tout prochains jours, un attentat sur le sol français" a expliqué Matthias Fekl durant sa conférence de presse. "Le ministre a d'ailleurs rappelé que tout au long des deux tours de cette élection, 50 000 policiers et gendarmes seront mobilisés pour assurer la sécurité de cette élection présidentielle", ajoute la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne