Militaires tués au Mali : la vive émotion des habitants de Pau

FRANCE 3

Sept des militaires tués, lundi 25 novembre, au Mali, lors d'une opération de combat contre des jihadistes, appartenaient au 5e régiment d'hélicoptères de combat de la ville de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Mardi 26 novembre, devant le 5e régiment d'hélicoptères de combat, à Pau (Pyrénées-Atlantiques), le silence est lourd après la mort de 13 militaires français au Mali, dont sept provenant de ce régiment. "Nous avons croisé beaucoup de militaires qui se rendaient au mess pour se retrouver, se réconforter. Tous avaient le visage grave, ils ne voulaient pas parler, ils ne voulaient pas être filmés parce qu'ils étaient véritablement sonnés. Je peux vous assurer que leur émotion est palpable", explique la journaliste de France 3 Lauriane de Cazanove, en direct de la caserne paloise mardi midi.

Un rassemblement prévu devant la mairie

Cette émotion va bien au-delà du 5e régiment d'hélicoptères de combat. François Bayrou, le maire de Pau, a appelé à un rassemblement mardi à 19 heures, devant la mairie, pour que les Palois et les Paloises, puissent eux aussi, exprimer leur reconnaissance envers les sept hommes tués lundi soir, au Mali. "L'ambiance est très particulière, on a l'impression que c'est tout le Béarn qui est en deuil", conclut Lauriane de Cazanove.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne