Nîmes : quelle sécurité pour la feria de la Pentecôte ?

FRANCE 2

Les modes opératoires des terroristes évoluent. Les dispositifs sécuritaires s'adaptent aux nouvelles contraintes, notamment imposées par l'utilisation de véhicules. L'exemple à Nîmes (Gard).

À Nîmes (Gard), pour protéger les spectateurs des corridas et les visiteurs des arènes pendant la période de la féria de Pentecôte, la mairie met tout en place pour contrer les nouveaux modes opératoires des attaques terroristes, à savoir l'utilisation de camions et de fourgonnettes pour faucher les piétons. Carl Accettone, directeur de cabinet de la préfecture du Gard, détaille le dispositif mis en place : "On a utilisé des blocs de béton, mais aussi des camions comme celui-ci qui est là, en permanence pour empêcher tout véhicule de pénétrer dans le périmètre de la féria, hermétique pour cette édition 2017", explique-t-il.

Surveillance aérienne

Pendant 5 jours, 1 million de personnes déambulent dans Nîmes. Le dispositif rassure les visiteurs. "Je trouve que ce camion, là, c'est une excellente idée. Ça évite qu'un fou vienne semer la terreur", entend-on dans les rues. Des hélicoptères patrouillent aussi dans les airs pour observer les véhicules à la conduite suspecte tandis qu'au sol, la sécurité est assurée par un millier de policiers, gendarmes et militaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne