Lutte contre le terrorisme : une armée commune pour cinq pays du Sahel

France 3

Au Mali ce dimanche 2 juillet, Emmanuel Macron a soutenu le projet d'une force militaire africaine. Cinq pays du Sahel confrontés au terrorisme veulent  déployer 5 000 hommes.

Ils recherchent 400 millions d'euros pour financer leur force militaire commune. Les dirigeants du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie ont trouvé ce dimanche en Emmanuel Macron un ambassadeur. Si la France apportera huit millions, les trois quarts du budget sont encore à trouver. En échange, le président français demande des résultats dans cette région stratégique plus vaste que l'UE.

Une aide sous conditions de résultat

Les cinq pays du Sahel vont s'unir pour lancer à l'automne 5 000 hommes sur la piste des jihadistes. À partir de 2013, les soldats français de l'opération Serval ont chassé une grande partie des groupes armés du nord du Mali. Des jihadistes qui se sont ensuite dispersés. Les 3 000 hommes de l'opération Barkane vont désormais apporter un soutien matériel et logistique aux soldats africains. Ceux-ci devront très vite prouver leur efficacité pour obtenir la totalité de l'aide promise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne