Fiche S : faut-il informer les maires ?

France 3

Pour renforcer la lutte contre le terrorisme, Emmanuel Macron souhaite que les maires soient informés sur les fichiers S les plus à risque de leur commune. Au total, on estime qu'ils sont 10 000 à être suivis pour radicalisation.

Permettre aux maires d'avoir accès aux fichiers des personnes radicalisées, c'est une question relancée après chaque attentat. Ce mardi 22 mai, Emmanuel Macron a remis cette idée sur la table. Une disposition que nombre d'élus locaux réclament depuis longtemps. En 2015, le maire (PS) d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) était un des premiers à défendre cette proposition pour assurer la sécurité de ses administrés.

Des annonces plus concrètes en juillet

Mais pour les services de renseignement, les maires n'ont pas à avoir accès à un fichier qui contient des informations et non des condamnations. Alors l'exécutif permettra-t-il ce partage des fichiers confidentiels ou proposera-t-il un simple dialogue entre maires et préfets ? En juillet, le ministère de l'Intérieur doit formuler des annonces plus concrètes. Mais la polémique est loin d'être tranchée : dans d'autres affaires, les maires n'ont pas non plus accès à certains fichiers, comme celui des délinquants sexuels par exemple.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne