EN IMAGES. A Baghouz, la reddition des derniers jihadistes

Ils ont quitté le dernier carré du groupe Etat islamique, à l'est de la Syrie. L'envoyé spécial de franceinfo a assisté à leur reddition. 

La nuit tombe dans le désert syrien, mardi 12 mars. Au détour d'une dune, des forces spéciales américaines photographient et prennent les empreintes digitales d'une dizaine d'hommes. 200 mètres plus loin, une autre unité, cette fois des Forces démocratiques syriennes (FDS), fouille d'autres combattants. Tous ont quitté le village de Baghouz, le dernier carré du groupe Etat islamique. 

>> "Ils sont encore nombreux mais ils ne combattent plus, ils attendent" : on a assisté à la reddition des derniers jihadistes de Baghouz, en Syrie

Après le départ de milliers de civils la semaine dernière, les FDS ne laissent plus la presse accéder aux civils qui sortent depuis la reprise de l’offensive, dimanche soir. L'envoyé spécial de franceinfo a pourtant pu en rencontrer au moment où ils se rendaient. Ces hommes, souvent jeunes, blessés, affamés et épuisés, sont surveillés de près par les hommes de l'unité spéciale kurde.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par Washington, assurent que la fin du "califat" est plus proche que jamais. Quelque 3 000 combattants de l'organisation jihadiste se sont rendus ces dernières heures, acculés par le déluge de feu qui s'abat quotidiennement sur leurs positions.  

19
Dans le désert syrien, à proximité de Baghouz, le 12 mars 2019. RADIO FRANCE
29
Ces hommes viennent de se rendre. Ils ont quitté Baghouz, dernier réduit du groupe Etat islamique. 12 mars 2019 RADIO FRANCE
39
Un combattant du groupe Etat islamique à Baghouz se rend aux Forces démocratiques syriennes, le 12 mars 2019 RADIO FRANCE
49
Le porte-parole des FDS assure que 3 000 combattants et membres de leur famille ont quitté Baghouz en 24 heures. 12 mars 2019 RADIO FRANCE
59
Beaucoup de ces hommes sont grièvement blessés, tous sont épuisés.12 mars 2019 RADIO FRANCE
69
Parmi les hommes qui se rendent ce jour-là, des Syriens, des Tunisiens, des Turcs, des Marocains, des Ouzbeks aussi, mais aucun Français ou Européen. 12 mars 2019 RADIO FRANCE
79
Après leur reddition, les hommes sont interrogés par les Forces démocratiques syriennes, avant de l'être par les unités spéciales américaines. 12 mars 2019 RADIO FRANCE
89
Certains essaient de convaincre qu'il n'ont rien à voir avec les jihadistes, d'autres assument leur engagement dans les rangs de Daech. 12 mars 2019 RADIO FRANCE
99
Selon les FDS, il resterait environ 700 personnes à Baghouz. Des jihadistes jusqu'au-boutistes qui tentent de défendre leur dernier bastion. 12 mars 2019 RADIO FRANCE
Vous êtes à nouveau en ligne