Éducation : l'école tente de déjouer les théories du complot

France 3

Que peuvent faire les enseignants contre les thèses complotistes, mises en lumière depuis les attentats ? Reportage dans une classe des Yvelines.

Développer l'esprit critique des élèves, c'est l'objectif de ce cours de français pas comme les autres au collège Pablo-Picasso de Montesson (Yvelines). Au programme : le complot. Et des exemples, les élèves en connaissent tous : "la mort de Diana", "la mort de Michael Jackson".

"L'idée, c'est de leur montrer qu'il y a des ingrédients : des arguments types, des techniques liées à la fiction...", explique Lionel Vighier, professeur de français.

Les élèves s'improvisent comploteurs

Un message de prévention pour ces jeunes particulièrement exposés aux images circulant sur le web, comme une vidéo dénonçant une manipulation derrière l'attaque de Charlie Hebdo.

Mais comment s'élaborent ces complots ? Après la théorie, la pratique. Dans la peau de comploteurs, les élèves s'amusent. Un groupe a choisi comme sujet : qui recrute les professeurs : le diable ou la mafia ? Ils vont interroger le directeur du collège avant de faire un montage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne