Attentat déjoué : une attaque téléguidée depuis la Syrie

France 3

D'après les déclarations du procureur Molins, le commando féminin arrêté ces derniers jours a des connexions avec l'Etat islamique.

L' information a été révélée vendredi 9 septembre, par le procureur François Molins : "Dans le sac à mains d'Inès Madani, les enquêteurs ont pu découvrir un document manuscrit dans lequel elle fait allégeance à l'Etat islamique : "Répondant à l'appel de El Agnani, je vous attaque dans vos terres, afin de marquer vos esprits et de vous terroriser", indique le document.

Un commando proche de la mouvance djihadiste

 "Je suis surprise, elle disait s'être rapprochée de dieu, mais par elle-même", témoignait une voisine de Boussy Saint-Antoine en Essonne, où vivait la jeune femme et où le commando a été interpelé. Inès Madani, Sarah Hervouet et Amel Sakazou sont en réalité proches de la mouvance jihadiste : Sarah Hervouet était une proche des deux assassins de Magnanville en juin dernier, et d'Adel Kermiche, auteur de l'attentat de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne