Antiterrorisme : des vigiles bientôt armés ?

France 3

Face à la menace, le gouvernement pense à autoriser l'armement des agents privés, comme c'est déjà le cas dans d'autres pays européens.

Pour le moment, ils ne sont équipés que de détecteurs de métaux, mais ils pourraient bientôt être armés. Depuis plusieurs mois, le ministère de l'Intérieur envisage d'autoriser le port d'armes pour les agents de sécurité et les vigiles. Un moyen de prêter main forte aux policiers.

Sécuriser les lieux sensibles

Avec la mise en place de l'état d'urgence, les forces de l'ordre travaillent en flux tendu et les effectifs ne suffisent plus. "On l'a vu après Charlie Hebdo, on a mis devant tous les médias des patrouilles de police, des policiers en garde statique avec des armes. Aujourd'hui, ça n'est plus possible", commente Nicolas Comte, de l'unité SGP Police-FO.
Le projet du gouvernement englobe la sécurisation des lieux sensibles, comme les sites nucléaires et les zones industrielles. Les vigiles pourraient aussi être armés à l'entrée des salles de concert et des stades.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne