Paolo Dall'Oglio sur le sort des chrétiens en Syrie

Le père Paolo Dall\'Oglio à Paris, le 29 septembre 2012.
Le père Paolo Dall'Oglio à Paris, le 29 septembre 2012. (Caroline Poiron)

Le jésuite italien Paolo Dall’Oglio, fondateur du monastère syrien de Mar Moussa, a dû quitter la Syrie suite à l'ordre donné par l’Archevêque de Homs. De passage à Paris en septembre 2012, le religieux nous répond sur l'évolution des chrétiens dans la lutte armée des rebelles syriens.

Au début de la révolte syrienne, les chrétiens syriens soutenaient le régime de Damas. Ils ont toujours suivi le discours fédérateur des minorités du régime d'Hafez al-Assad. Aujourd'hui, les chrétiens de Syrie s'arment-ils ?
Oui, aujourd'hui, les chrétiens de Syrie s'arment. A l'ouest dans les vallées de l'Oronte, les chrétiens, dans le cadre du Parti national syrien, ont reçu des armes. Ils contrent la rébellion pour le compte de Bachar al-Assad. Au contraire, à Alep, les Arméniens chrétiens combattent auprès de l'Armée syrienne libre (ASL). Les jeunes chrétiens ont le droit de participer à la révolution de la façon la plus cohérente possible, en fonction de leur propre perception.

Je préfère personnellement ceux qui s'unissent à l'ASL sans exposer leur identité chrétienne. Ils ne s'engagent pas à défendre une terre chrétienne mais luttent au nom de la démocratie, de la liberté et des droits. Ils ne se battent pas au nom de l'Evangile. Prendre les armes pour défendre le peuple, en auto-défense, oui. Oui, qu'ils s'arment au nom de la Révolution, qu'ils le fassent. Je suis pour le pluralisme.

Quelle relation y a-t-il entre le régime et la communauté chrétienne ?

Père Paolo Dall\'Oglio à Paris, le 29 septembre 2012
Père Paolo Dall'Oglio à Paris, le 29 septembre 2012 (Caroline Poiron)

L'atmosphère culturelle du milieu religieux en Syrie n'est pas saine. Il y a toutes sortes de précédents. Les aristocrates chrétiens, la bourgeoisie chrétienne à Damas ont toujours soutenu et se sont toujours accordés avec le système sécuritaire du régime, avec le culte du secret aussi. Etre dans le secret des dieux, c'est se sentir important.  Ils s'accordent avec les mafias d'Assad parce que ces aristocrates aiment le pouvoir, les choses secrètes connues par un petit cercle.

Le régime d'Assad s'est allié au côté mystérieux de l'église catholique. Le régime agit par intérêt. Pour ses propre intérêts, le régime tire les ficelles de toute une communauté chrétienne de la région allant jusqu'au Liban. Il y a toutes sortes de complots et d'activités cachées qui passent par les chrétiens alliés au régime.

Je me suis battu moi-même contre la corruption ecclésiastique en Syrie. Ces chrétiens proches du régime sèment la terreur dans leur propre communauté pour rendre au régime sa légitimité. Les chrétiens vivent en Syrie depuis quarante ans dans la peur. Ils sont attachés au régime comme des naufragés et coulent avec le bateau

Les chrétiens se divisent au nom de la démocratie, la nouvelle jeunesse chrétienne, ouverte sur le monde d'internet, prend ses distances avec le régime...

P. Paolo Dall\'Oglio répond à Géopolis sur le sort des chrétiens en Syrie
P. Paolo Dall'Oglio répond à Géopolis sur le sort des chrétiens en Syrie (Caroline Poiron)


Il est très courant aujourd'hui de voir des familles chrétiennes se déchirer. Les parents ont de plus en plus tendance à soutenir le pouvoir en place. Ils ont peur de voir leurs privilèges disparaître en tant que minorité.

Les jeunes chrétiens, eux, sont plus souvent en accord avec les manifestants, et les idéaux des déserteurs. Il y a une vrai cassure entre la nouvelle génération de chrétiens et leurs parents. C'est très courant mais aussi très douloureux pour tous.

Le régime n'est pas crédible pour de nombreux jeunes chrétiens.  Cette manipulation systématique comme structure du pouvoir est perçue comme de la perversité. Le mensonge d'Etat ne fait plus bonne figure. Ce régime montre chaque jour son illégitimité, sa violence sans limite et ses mensonges systématiques. Avec ce régime, nous touchons à toutes les structures perverses et criminelles de la sécurité syrienne en tant que dictature organisée.

Je ne crois en rien à la version officielle des informations syriennes. De plus en plus, des milliers de chrétiens syriens s'unissent dans la lutte pacifique ou armée et se désengagent vis à vis du régime. Viscéralement.

Vous êtes à nouveau en ligne