Syrie : un soldat turc tué dans une attaque des forces kurdes, annonce Ankara

Un combattant soutenu par la Turquie dans la ville de Ayn Al-Arus, près de Tal Abyad, vendredi 18 octobre 2019.
Un combattant soutenu par la Turquie dans la ville de Ayn Al-Arus, près de Tal Abyad, vendredi 18 octobre 2019. (BAKR ALKASEM / AFP)

Les soldats turcs étaient dans le secteur de Tal Abyad. Turcs et Kurdes s'accusent mutuellement de ne pas respecter l'accord suspendant provisoirement l'offensive turque dans le nord de la Syrie.

Un soldat turc a été tué et un autre blessé dans une attaque par des forces kurdes syriennes malgré une trêve entre les deux camps négociée par les Etats-Unis, a annoncé le ministère turc de la Défense, dimanche 20 octobre. "L'un de nos héroïques camarades est tombé en martyre et un autre a été blessé dans une attaque aux armes légères et antichars (...) perpétrée par des terroristes [terme qui désigne les forces kurdes pour Ankara] lors d'une mission de reconnaissance et de surveillance", précise le ministère de la Défense, en ajoutant que l'armée avait riposté pour se défendre.

Cinq jours d'ultimatum pour évacuer la zone

Les forces kurdes et Ankara se sont mutuellement accusées de violer cette trêve dans le nord-est de la Syrie, le président turc Recep Tayyip Erdogan menaçant d'"écraser les têtes" des combattants kurdes, à trois jours de l'expiration du délai pour leur retrait. Un accord arraché jeudi par le vice-président américain Mike Pence lors d'une visite à Ankara prévoit en effet la suspension pour 120 heures de l'offensive turque lancée le 9 octobre pour permettre un retrait des forces kurdes des YPG des zones frontalières de la Turquie dans le nord-est de la Syrie.

Vous êtes à nouveau en ligne