Syrie : les Kurdes battent en retraite

FRANCE 2

Les Kurdes du nord de la Syrie ont accéléré l'évacuation de plusieurs secteurs face à l'offensive militaire turque.

C'est un déchirement pour les Kurdes, obligés de reculer face à l'offensive militaire turque. "Les images d'un convoi d'ambulance et de soldats kurdes quittant la ville de Ras al-Aïn (Syrie) sont lourdes de sens, puisqu'elles marquent la capitulation des forces kurdes. Ras al-Aïn était l'une des villes où se concentraient les combats depuis le début du conflit. Se retirer aujourd'hui, c'est donner la victoire à l'armée turque", explique la journaliste de France 2 Stéphanie Perez, en direct depuis Erbil (Irak).

Les soldats américains quittent aussi la zone

"Il y a beaucoup d'amertume et de pleurs chez les Kurdes. L'un de nos contacts nous disait par téléphone que les Kurdes se battaient depuis des années pour un territoire qu'ils perdent à cause des États-Unis. Les soldats américains continuaient à se retirer de la zone, certains arborant sur leur uniforme l'écusson des forces kurdes. Un geste de solidarité pour leurs anciens alliés qu'ils sont obligés d'abandonner sur ordre de leur président Donald Trump", précise Stéphanie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne