Syrie : la tension monte dans la province d'Idleb

La Turquie a décidé de bombarder des bases syriennes, après que des tirs du régime aient causé la mort de près de 30 soldats turcs dans la région d'Idleb. 

La frappe syrienne qui a causé la mort de près de 30 soldats turcs dans la région d’Idleb a mis le feu aux poudres dans une zone déjà déchirée par les combats et la brouille diplomatique entre Ankara et Moscou. Le conflit menace désormais l’accord noué entre la Turquie et l’UE autour de la question des réfugiés. En représailles de l'attaque des forces de Bachar Al-Assad, la Turquie a choisi de bombarder les positions du régime syrien dans la région. 

Intensifications des combats 

À Hatay (Turquie), le long de la frontière, des dizaines de victimes sont à déplorer. C'est le plus lourd bilan subi par Ankara depuis le début du conflit dans lequel la Turquie s'oppose au régime syrien, lui-même soutenu par la Russie. Les combats se sont intensifiés depuis le début du mois de février. La Turquie a prévenu qu'elle anticipait un nouvel afflux de réfugiés et qu'il ouvrirait ses frontières.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne