Syrie et Turquie envahissent le territoire syrien des Kurdes

FRANCEINFO

Les États-Unis promettent lundi 14 octobre de détruire l'économie de la Turquie si son armée ne cesse pas de frapper les Kurdes en Syrie, qui n'ont eu d'autre choix que de s'allier avec le régime de Damas.

Des dizaines de blessés arrivent à l'hôpital syrien de Tel Tamer près de la frontière turque. Ils sont terrorisés, leurs corps cassés. Ce sont des civils attaqués par l'armée turque. Ils fuient par milliers sur les routes. La population en veut aux États-Unis, qui ont retiré leurs derniers soldats déployés au Kurdistan syrien.

Les Kurdes, grands perdants

Les Kurdes sont contraints d'accepter une alliance avec l'armée syrienne, qui arrive triomphalement dans les zones contrôlées par les Kurdes. Quelques Syriens paradent fièrement et brandissent le portrait de Bachar al-Assad. Le président syrien peut réaffirmer son autorité sur cette région du nord-est de la Syrie. Son allié Vladimir Poutine se pose en négociateur incontournable. Les Kurdes sont les grands perdants de ce conflit, pris en tenaille entre la Turquie et la Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne