Syrie : des jihadistes françaises dans la nature ?

FRANCE 2

Plusieurs femmes françaises proches des combattants de Daech sont désormais libres en Syrie. Certaines auraient contacté leur famille et tenteraient de trouver un refuge.

Dimanche 13 octobre, dix Françaises avec leurs enfants auraient réussi à s'échapper du camp de Aïn Issa en Syrie, tenu par les forces kurdes. Selon Cécile Martelet, auteure de Un parfum de Djihad et en liaison avec certaines de ces femmes, elles ont des téléphones. Dans un message, l'une d'entre elles explique que les Kurdes les auraient laissées sortir. Elle dit également avoir été récupérée par des Syriens qui réclament de l'argent. Mais pour le moment, selon les informations de Cécile Martelet, aucune famille n'aurait été contactée pour envoyer de l'argent.   

Récupérées par Daech ?   

Une autre Française, elle aussi sortie de Aïn Issa, a envoyé des SMS à ses proches en France. Elle affirme qu'elle a été récupérée par Daech. Certaines Françaises auraient donc rejoint sans le vouloir l'État islamique. "Elles sont entre les mains de Syriens qui les emmènent dans le désert et qui leur expliquent qu'ils sont l'État islamique. Est-ce qu'ils le sont vraiment, je n'en sais rien", explique Me Marie Dosé, avocate d'épouses de jihadistes. Le ministre des Affaires étrangères rencontrera prochainement les autorités kurdes pour évoquer un éventuel transfert de jihadistes en Irak. Pendant ce temps, le président turc promet qu'il empêchera les combattants de Daech de quitter le  nord-est de la Syrie. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne