Jihadistes français en Syrie : Le Drian se rendra en Irak pour négocier la prise en charge des prisonniers

FRANCE 3

En duplex depuis le Quai d'Orsay, Stéphanie Desjars explique les raisons du voyage en Irak de Jean-Luc Le Drian.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a indiqué mercredi 16 octobre qu'il allait se déplacer en Irak, car la France veut régler la situation des jihadistes étrangers retenus dans les camps kurdes en Syrie. L'intervention turque a créé du chaos et surtout beaucoup d'inquiétudes. "Parmi les 10 000 prisonniers de Daech aux mains des Kurdes, il y a 60 combattants jihadistes français", indique Stéphanie Desjars en duplex depuis le Quai d'Orsay à Paris.

Créer un cadre juridique

"Pour la France, il y a urgence à trouver un plan B pour sécuriser leur détention", explique la journaliste. Jean-Yves Le Drian va donc tenter de passer par l'Irak afin de négocier une prise en charge. "Premier dossier, le transfert de ces prisonniers du Kurdistan syrien vers le sol irakien. Qui s'en chargera ? Et puis le ministre va devoir trouver, avec les autorités irakiennes, un cadre juridique qui permette de juger, en Irak, ces ressortissants français", relaie-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne