Syrie

Alain Juppé et François Fillon. Les deux finalistes de la «primaire de la droite et du centre» divergent sur les principaux dossiers de politique internationale.

Alain Juppé et François Fillon:des vues divergentes sur Trump, Poutine et Assad

Les balades organisées par Emad Madah racontent l\'histoire tourmentée du plateau entre Israël et la Syrie.

Le plateau du Golan devient un lieu touristique

Deux bandes dessinées évoquent le conflit syrien. Celle de l\'Italien Zerocalcare sur le Rojava, la région kurde de Syrie, intitulée «Kobane Calling» et celle de Hénin-Park sur l\'histoire d\'un jeune réfugié syrien en France, «Haytham».

Deux BD reviennent sur la guerre en Syrie. L'une militante, l'autre très humaine

Combattant kurde du YPG 

Offensive sur Raqqa : la Turquie refuse tout «changement démographique»

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Javad Zarif, reçu par le Premier ministre turc Binali Yildrim, le 28 septembre 2016, au palais de Cankaya à Ankara. C\'est la troisième fois en un mois et demi que le chef de la diplomatie iranienne rencontre des responsables turcs en dépit du soutien de l\'Iran à Bachar al-Assad et celui de la Turquie à la rébellion syrienne.

La Turquie et l’Iran veulent faire la guerre contre Daech à la carte

malgré sa beauté, cette image atteste de la détresse des Irakiens. Suffisamment désespérés pour aller se réfugier au nord-est de la Syrie. Des milliers d\'habitants quittent la ville de Mossoul sous les bombardements. Des familles entières affluent vers le camp d\'al-Hol. Les bulldozers sont à l\'oeuvre pour agrandir la surface habitable dans ce morceau de désert, entre sable et poussière. Selon l\'ONG Save the Children, 5.000 civils sont arrivés au cours des dix premiers jours d\'octobre dans ce camp, où près de 6.500 personnes sont déjà hébergées depuis deux ans. Ils ont souvent parcouru à pied les 200 kilomètres qui séparent Mossoul de la frontière. C\'est effrayés et exténués qu\'ils arrivent à al-Hol.   

LA PHOTO. Le paradoxe des réfugiés irakiens en Syrie

Les combattants de Daech fuient Mossoul pour Raqqa

Le président syrien, Bachar al-Assad, et sa femme, Asma, rencontrent à Damas, le 29 avril 2014, des familles de Syriens tombés au combat pour la défense du régime. 

Asma al-Assad, la première dame de Syrie, exprime sa reconnaissance à la Russie

Capture d\'écran du magazine «Rumiyah»

Après Dabiq, Daech a un nouvel organe de propagande, Rumiyah («Rome»)

Les partisans du chef chiite irakien Moqtada al-Sadr manifestent devant l\'ambassade de Turquie à Bagdad, le 18 octobre 2016, contre la participation des troupes turques à la bataille de Mossoul. Sur la pancarte on peut lire un appel à Erdogan à «quitter le sol irakien dans la dignité s\'il ne veut pas en être chassé».

Sous la guerre contre Daech un remodelage des frontières de la région se profile

Alep sur les réseaux sociaux

Syrie: la bataille d'Alep se poursuit (aussi) sur Twitter et les réseaux sociaux

Casques blancs syriens, bénévoles de la Défense civile syrienne.

Les «Casques blancs» syriens, «prix Nobel alternatif» en Suède

Le président iranien, Hassan Rouhani, assure la présidente de l\'Assemblée du peuple syrien, Hadiya Khalaf Abbas, du soutien sans faille de la République islamique d\'Iran à son pays, le 27 septembre 2016, à Téhéran.

Syrie : l’Iran et le Hezbollah ne croient plus qu’à une solution militaire

La Corée du Nord a effectué un cinquième essai nucléaire vendredi 9 septembre 2016, sévèrement condamné par la communauté internationale, et provoquant un séisme de magnitude 5.3. Ici, l\'armée nord-coréenne célèbre ce nouveau tir.

Ces pays (encore) sous embargo américain

Le pied de cet enfant émergeant des gravats après le bombardement d\'Al-Marja au nord d\'Alep, le 23 septembre 2016, est l\'image même des crimes de guerre dénoncés par le chef de la diplomatie française, Jean Marc Ayrault. Les raids de l\'aviation russe contre la grande ville du Nord ont fait 150 morts, essentiellement des civils, depuis la reprise de l\'offensive du régime pour reconquérir la totalité d\'Alep.

Alep: la France appelle l’Iran et la Russie à sortir du double jeu en Syrie

Une manifestante embrasse le portrait de l\'écrivain assassiné, Nahed Hattar, lors d\'un rassemblement de protestation devant le bureau du Premier ministre jordanien le 26 septembre 2016 à Amman. 

Jordanie : l’assassinat de Nahed Hattar illustre la vulnérabilité du royaume

Le président syrien Bachar al-Assad photographié par l\'agence officielle syrienne SANA lors de son entretien avec le directeur de l\'agence officielle russe Novosti, le 30 mars 2016.

LA VIDEO. Bachar al-Assad, chef de file de la communauté alaouite

L\'avocate internationale Amal Clooney, spécialisée dans les droits de l\'Homme, en compagnie de son mari, l\'acteur George Clooney, au sommet sur les réfugiés dans le cadre de l\'Assemblée générale de l\'ONU, le 20 septembre 2016 à New York. 

Syrie: Amal Clooney prête à poursuivre Bachar al-Assad pour crimes de guerre

La Chine abandonne peu à peu son principe de non-ingérence dans les affaires d\'un pays étranger. C\'est particulièrement le cas en Syrie où Pékin a signé un accord de coopération inter-militaire avec le régime de Bachar al-Assad.

La politique ambivalente de la Chine en Syrie

Des véhicules du convoi humanitaire de l\'ONU et du Croissant Rouge syrien, chargés de farine et de matériel médical, détruits par des frappes aériennes le 20 septembre 2016 à Orum al-Koubra, dans la région d\'Alep.

Syrie: entre Américains et Russes, une guerre qui ne dit pas son nom

Nadia Murad Basee Taha, nommée ambassadrice de l\'ONU

Nadia Murad : de l'esclavage sexuel chez Daech à la tribune de l’ONU

Staffan de Mistura, l\'émissaire spécial du secrétaire général de l\'ONU pour la Syrie, lors d\'une conférence de presse le 15 septembre 2016 à Genève. Il exhortait le régime de Bachar al-Assad à autoriser «immédiatement» la distribution de l\'aide humanitaire aux villes syriennes assiégées.

ONU : l’Assemblée générale minée par les priorités opposées d’Obama et Poutine

un trou d\'obus fait office de piscine où s\'amusent de jeunes Syriens plongés dans le plus grand dénuement. Capitale économique de Syrie avant la guerre, Alep est divisée, depuis 2012, en quartiers Ouest tenus par le régime et en secteurs Est sous contrôle des rebelles. Ces derniers sont bombardés au quotidien par les avions de l\'armée syrienne et ceux de son allié russe.

LA PHOTO. Syrie: quand les trous d'obus deviennent des terrains de jeux

Char et soldat israéliens en exercice lors de manœuvres, le 13 septembre 2016, dans la partie du Golan syrien annexée par l\'Etat hébreu. 

Syrie: raids d’Israël et renforts du Hezbollah mettent le Golan au bord du chaos

Les hommes morts aux combats et ceux qui partent en exil modifient les équilibres démographiques. Être une seconde ou troisième épouse permet souvent aux femmes de trouver un peu de protection.

En Syrie, la guerre favorise la polygamie

Musulman lisant le Coran dans la mosquée Rouqayya dans la vieille ville de Damas

Syrie: qui sont vraiment les alaouites?

La Jordanie a décidé d\'ouvrir ses établissements scolaires à tous les enfants de réfugiés syriens. En 2015, 90.000 d\'entre eux ont fréquenté les bancs de l\'école. La situation de ces enfants est très précaire dans les pays limitrophes de la Syrie. Au Liban, 500.000 d\'entre eux ne sont pas scolarisés. «Malgré les progrès réalisés par le Liban en matière de scolarisation des enfants syriens, le très grand nombre d’enfants encore non scolarisés représente une crise immédiate et requiert des réformes audacieuses», a déclaré Bassam Khawaja, de Human Rights Watch. Les conditions de vie des réfugiés est alarmante. Les promesses d\'aide de la communauté internationale, estimées à près d\'une dizaine de milliards de dollars, tardent à se concrétiser, mettant ainsi en difficulté les pays d\'accueil. Et font craindre une «génération perdue». Une génération privée d\'éducation.

LA PHOTO. Les enfants réfugiés syriens retournent à l'école

Asma al-Assad, épouse du président syrien et bénéficiaire de l\'aide financière indirecte de l\'ONU, servant la nourriture à des familles de déplacés, lors d\'un iftar, dîner de rupture du jeûne du ramadan, le 4 août 2013.

Syrie: l'ONU accusée de soutien financier indirect au régime de Bachar al-Assad

La Turquie a lancé l\'opération Bouclier de l\'Euphrate dans le nord de la Syrie visant officiellement à la fois les milices kurdes et le groupe jihadiste Etat islamique. Objectif: nettoyer la région de Daech et empêcher les Kurdes de mettre en place un corridor qui «diviserait la Syrie», a affirmé le 29 août 2016, le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus, cité par  la télévision turque NTV.

L'intervention turque sur le territoire syrien marque le début de l'après Daech

Blindé turc se dirigeant vers le territoire syrien (24 août 2016).

La Turquie entre en Syrie pour combattre l’EI… mais aussi les Kurdes

1101112131415161718192026

Vous êtes à nouveau en ligne