Syrie : les insurgés battent en retraite à Damas

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

En Syrie, les combats se déroulent désormais aux portes de Damas. Après deux jours de bombardements, les forces fidèles au président Bachar El Assad ont repris ces dernières heures le contrôle des banlieues Est de la capitale. Mais les responsables de l'armée syrienne libre, opposée au pouvoir en place, évoquent un repli tactique.

2.000 militaires et une cinquantaine de chars ont été déployés en renfort hier dans les faubourgs de Damas, théâtre ces dernières heures d’une véritable guérilla urbaine entre soldats de l’armée régulières et déserteurs. Ces violences auraient fait 14 morts parmi les civils et cinq dans le camp des insurgés
de l'Armée syrienne libre, selon les opposants.

Les activistes semblent finalement avoir le choix du repli, sans lâcher les armes pour autant. "Les chars sont entrés, mais ils ignorent où se trouve l'armée syrienne libre. Nous sommes toujours actifs près de Damas", a déclaré de Turquie un militant.

Né en mars 2011, le mouvement de contestation né contre Bachar al Assad se transforme progressivement en une insurrection armée alimentée par un nombre croissant de déserteurs, menaçant de faire basculer le pays dans la guerre civile.

Vous êtes à nouveau en ligne