G7 : soixante-huit personnes interpellées samedi dans le cadre du dispositif de sécurité, 38 placées en garde à vue

Des gendarmes interpellent un homme lors d\'une manifestation non-autorisée organisée en marge du G7, à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), samedi 24 août 2019.
Des gendarmes interpellent un homme lors d'une manifestation non-autorisée organisée en marge du G7, à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), samedi 24 août 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)

Les gardes à vue sont intervenues "notamment pour participation à un groupement en vue de commettre des violences ou dégradations", ont précisé les autorités. 

Soixante-huit personnes ont été interpellées samedi 24 août dans le cadre du dispositif de sécurité du sommet du G7 de Biarritz, et 38 d'entre elles ont été placées en garde à vue, a indiqué la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, sans précision sur le lieu ou le contexte des interpellations.

Les gardes à vue sont intervenues "notamment pour participation à un groupement en vue de commettre des violences ou dégradations, possession d'objets susceptibles d'être utilisés comme arme par destination, dissimulation de visage et jet de projectile", a précisé la préfecture. Elle n'a par ailleurs fait état d'aucun blessé au terme d'une manifestation non autorisée qui a donné lieu à de brefs heurts samedi soir à Bayonne, et à laquelle environ 300 personnes ont participé.

Plus tôt, entre 9 000 et 15 000 personnes avaient défilé entre Hendaye et Irún (Espagne), dans le cadre d'une manifestation autorisée qui s'est déroulée dans le calme.

Vous êtes à nouveau en ligne