Pyrénées-Atlantiques : des violences attendues en marge du G7

France 2

Alors que le contre-sommet du G7 s'ouvre mercredi 21 août à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques), le barreau de Bayonne se prépare à l'afflux d'éventuels dossiers.

Lits de camp, machines à café, à la maison des avocats, tout est prêt mercredi 21 août pour faire face aux possibles nuits blanches. "Tout d'abord il y a un centre opérationnel de traitement des appels, 24h/24, il faut traiter les appels qui viennent des commissariats, les appels qui viennent du parquet dans le cadre des gardes à vue et des comparutions immédiates, donc il faut que le personnel et les avocats qui sont ici puissent ce reposer", indique Me Teddy Vermote, bâtonnier à Bayonne.

Gardes à vue en vue

Des renforts sont venus gonfler les rangs du barreau de Bayonne. 70 avocats seront de permanence, contre sept en temps normal. Avec les manifestations d'opposants en marge du G7, qui doit commencer du 24 au 26 août à Biarritz, des débordements sont redoutés, et avec eux, leur lot d'interpellations et de gardes à vue. Des préfabriqués ont aussi été installés au palais de justice de Bayonne, au cas où toutes les salles destinées aux gardes à vue seraient occupées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne