Manifestations anti-G7 : 68 personnes interpellées, 38 placées en garde à vue

Les forces de l\'ordre maintiennent un manifestant, lors d\'un rassemblement anti-G7, le 24 août 2019 à Bayonne.
Les forces de l'ordre maintiennent un manifestant, lors d'un rassemblement anti-G7, le 24 août 2019 à Bayonne. (GAIZKA IROZ / AFP)

Environ 300 personnes ont défilé samedi en fin d'après-midi à Bayonne, lors d'une manifestation non-autorisée.

38 personnes ont été placées en garde à vue dans la soirée du samedi 24 août en marge des manifestations anti-G7 qui se sont déroulées à Bayonne, Hendaye et Irun, a appris franceinfo auprès de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. Les forces de l'ordre ont procédé à 68 interpellations sur l'ensemble de la journée, alors que s'ouvrait à Biarritz le sommet du G7.

Les mesures de garde à vue ont été prononcées notamment pour "participation à un groupement en vue de commettre des violences ou dégradations", "possessions d'objets susceptibles d'être utilisés comme armes par destination", "dissimulation de visages et jets de projectiles".

Environ 300 personnes ont défilé samedi en fin d'après-midi à Bayonne, pour une manifestation non-autorisée. Des heurts ont éclaté en fin de cortège. À la mi-journée, entre 9 000 et 15 000 personnes ont manifesté entre Hendaye et Irun, lors d'une manifestation autorisée qui s'est déroulée dans un calme relatif.

Vous êtes à nouveau en ligne