G7 : l'appel des policiers en colère

FRANCE 3

13 000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour ce sommet. Mais les forces de l'ordre sont en colère. Le journaliste Hugo Puffeney fait un point sur la situation depuis Anglet (Pyrénées-Atlantiques).

Le G7 nécessite le déploiement d'importants effectifs policiers dans toute la ville de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Plus de 10 000 pompiers et policiers sont mobilisés pour sécuriser le sommet. Mais les forces de l'ordre sont mécontentes et espèrent du changement. "Leurs revendications n'ont pas vraiment changé. Les policiers et gendarmes réclament une hausse des effectifs et de meilleures conditions de travail", explique le journaliste Hugo Puffeney, en duplex depuis Anglet (Pyrénées-Atlantiques).

Les forces de l'ordre attendent des gestes concrets de l'exécutif

"Les syndicats de police attendent plus de la part du chef de l'État. Ils attendent des actes forts, des propositions concrètes sur le paiement des heures supplémentaires, mais aussi sur le recrutement et sur la vague de suicides qui sévit dans la profession. Si le gouvernement n'agit pas, les forces de l'ordre promettent des actions plus corsées, comme bloquer des commissariats pendant plusieurs jours", détaille Hugo Puffeney.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne