G7 de Biarritz : "On est face à deux mondes qui s'opposent", assure le porte-parole d'Alternative G7

Des milliers de manifestants ont défilé dans les rues d\'Hendaye, le 24 août 2019.
Des milliers de manifestants ont défilé dans les rues d'Hendaye, le 24 août 2019. (LAPEGUE BERTRAND / MAXPPP)

Samedi midi, plusieurs milliers d'opposants au G7 ont défilé pacifiquement entre Hendaye et Irun.

"On est face à deux mondes qui s'opposent" a constaté samedi 24 août sur franceinfo Sébastien Bailleul, porte-parole de la plateforme Alternative G7, alors que le sommet international s'ouvre officiellement à Biarritz (Pyrénées-Atlantique). Samedi midi, plusieurs milliers d'opposants au G7 (15 000 selon les organisateurs, 9 000 selon la police) ont défilé pacifiquement d'Hendaye et Irun.

"D'un côté, on a un sommet avec sept grands chefs d'État qui, à l'image de leurs politiques, proposent un événement hors-sol, déconnecté, dans un environnement bunkerisé, militarisé", a dénoncé le militant, "et de l'autre côté, on a un contre-sommet qui se veut ouvert, ancré sur un territoire particulier, le Pays Basque, qui voulait montrer que des alternatives au capitalisme étaient possibles."

Le Pays Basque pris en exemple

"Il faut lutter contre la crise écologique, désinvestir les énergies fossiles, lutter contre l'évasion fiscale et investir dans la transition écologique et des politiques publiques utiles à toutes et à tous", a proposé Sébastien Bailleul, "il faut simplement s'en donner les moyens et aujourd'hui, les politiques mises en œuvre ne se les donnent pas." 

Samedi midi, de nombreux drapeaux basques flottaient au-dessus de la marche, qui mêlait anticapitalistes, écologistes, altermondialistes, sympathisants basques et quelques dizaines de "gilets jaunes". "Le Pays Basque montre bien la capacité à porter des initiatives, avec des monnaies locales, le développement de l'agriculture paysanne, etc. Il suffit de valoriser ces initiatives, d'écouter cette société civile pour mettre en place des politiques différentes", a estimé le porte-parole d'Alternative G7.

Vous êtes à nouveau en ligne