Contre-sommet du G7 : des manifestations relativement calmes

France 2

Le G7 tient ses opposants à distance ce qui ne les empêchent pas de se faire entendre, comme à Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) samedi 24 août au matin. À Bayonne, l'ambiance était tendue en fin de journée.

Les autorités craignaient les débordements samedi 24 août à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Quelques tensions entre manifestants anti-G7 et forces de l'ordre ont éclaté en fin de journée. Les policiers font usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour repousser les opposants. Les manifestations s'étaient pourtant déroulées dans le calme.

Une convergence des luttes pour s'opposer au G7

Au rythme des tambours, les manifestants sont venus clamer leur colère contre les chefs d'États réunis à quelques kilomètres de là. Tout était fait pour éviter les débordements. 1 000 policiers ont été déployés et les ponts ont été bloqués. Samedi 24 août au matin, un cortège multicolore s'est élancé à Hendaye. Écologistes, associations féministes et "gilets jaunes" étaient réunis pour protester. Ils partagent tous la même exaspération. Pour eux, un seul mot d'ordre : non au G7. Une convergence des luttes qui a rassemblé 15 000 manifestants selon les organisateurs, 9 000 selon les autorités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne