Six étudiants chinois attaqués en Gironde : un "acte xénophobe" pour Manuel Valls

(JPC-PROD Fotolia.com)

Ces étudiants en œnologie installés dans le village d'Hostens ont été agressés au cours de la nuit de vendredi à samedi "par trois habitants de la commune, visiblement en état d'ébriété" selon le ministère de l'Intérieur. Une jeune femme a été sérieusement blessée au visage par le jet d'une bouteille en verre. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls condamne "avec une grande sévérité cet acte xénophobe". Deux des trois agresseurs présumés ont été arrêtés.

Ces étudiants chinois sont arrivés en France en mars dernier pour suiivre des cours à l'école de viticulture et d'oenologie du Château la Tour Blanche à Bommes. Et ils se sont installés dans une résidence du conseil général à Hostens, un village  à 50 km au sud de Bordeaux.

Selon le ministère de l'Intérieur, "alors qu'ils se trouvaient à leur domicile, ces étudiants ont été violemment pris à partie par trois habitants de la commune, visiblement en état d'ébriété et connus des services de gendarmerie ". Trois hommes qui avaient reçu un peu plus tôt la visite des gendarmes appelés pour tapage nocturne. C'est ensuite qu'au moins deux d'entre eux se sont rendus au domicile des onze étudiants chinois, 8 filles et 3 garçons. Ils ont cru que les jeunes les avaient dénoncés.

"Quand l'étudiant chinois est sorti pour ouvrir, il a été agressé et alors les autres ont voulu pousser dehors les assaillants, et c'est au cours de la rixe que l'un d'eux a lancé une bouteille en pleine face de l'étudiante " raconte Georges Jousserand, le directeur de l'établissement public de formation professionnelle agricole Bordeaux-Gironde. Cette jeune femme pourrait être la fille d'une haute personnalité chinoise. Selon une autre source, les agresseurs auraient proféré des "insultes racistes".

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a condamné "avec une grande sévérité cet acte xénophobe, dont les auteurs devront répondre devant la Justice". 

Une affaire qui tombe mal alors que les relations entre la France et la Chine sont compliquées par l'affaire des panneaux solaires et les menaces que Pékin fait planer sur le vin européen.

Vous êtes à nouveau en ligne