Silvio Berlusconi sera candidat aux élections législatives

(Maxppp)

L'ancien chef du gouvernement italien a annoncé officiellement samedi à Milanello, près de Milan, sa candidature aux prochaines élections législatives en Italie.

Il entre "en scène pour gagner ", selon ses propres mots, mettant fin à un suspense qu'il entretenait depuis
plusieurs semaines : "Quand je faisais du sport, quand je travaillais et que
j'étudiais, je ne suis jamais entré en compétition pour avoir une bonne place,
mais toujours pour vaincre
".

"J'espère pouvoir être en mesure d'expliquer aux
Italiens qu'il y a besoin d'une force qui dispose de la majorité pour changer
les règles de la Constitution
", a-t-il poursuivi, en annonçant dans la foulée une réunion
dimanche de son parti de centre droit, Peuple de la Liberté (PDL), ainsi que
des contacts avec son ex-allié populiste, La Ligue du Nord, en espérant "arriver à une décision
qui puisse nous permettre de voter ensemble pour le même candidat
".

 A 76 ans, le Cavaliere avait annoncé fin octobre qu'il
renonçait à se présenter au poste de chef du gouvernement
. Mais mercredi soir,
il avait assuré être "assailli de demandes des siens pour revenir au premier
plan
", ajoutant, avec l'emphase qui le caractérise, vouloir sauver une "Italie au bord du
précipice"
, minée par le chômage et l'alourdissement de la fiscalité.

Arrivé pour la dernière fois au pouvoir en mai 2008, Silvio Berlusconi, avait dû démissionner en novembre 2011 lors de la
tourmente financière qui menaçait l'Italie. L'ex-commissaire européen
Mario Monti lui avait succédé.