Sept employés d'une chaîne de télévision afghane tués dans un attentat-suicide à Kaboul

(Plateau du journal d'information de la chaîne Tolo à Kaboul © REUTERS/Ahmad Masood)

Au moins six employés d'une chaîne de télévision afghane ont été tués et 24 autres blessés ce mercredi dans un attentat-suicide qui visait leur minibus dans le centre de Kaboul, d'après la police et certains collègues des victimes.

Cet attentat est le premier du genre contre un média afghan d'envergure, en l'occurrence le groupe privé Tolo, propriétaire de Tolo TV et Tolo News. L'attentat n'a pas été revendiqué.

En octobre, les talibans avaient annoncé que les deux principales chaînes afghanes, Tolo TV et 1TV, étaient considérées comme des "cibles militaires" susceptibles d'être attaquées, les accusant de fabriquer de fausses informations.

"Un de nos minibus qui ramenait des employés de Tolo chez eux a été attaqué ", a déclaré un journaliste de la chaîne sous le couvert de l'anonymat. Le ministère de l'Intérieur a confirmé que Tolo était la cible et évoqué un bilan de 6 personnes tuées et 24 blessées.

Le kamikaze a précipité sa voiture piégée contre le minibus sur la route de Dar ul-Aman, dans l'ouest de Kaboul, selon Sayed Gul Agha Rohani, chef-adjoint de la police de Kaboul. L'attaque a eu lieu près de l'ambassade russe, située sur la route de Dar ul-Aman, qui relie le centre de Kaboul à l'ancien palais royal aujourd'hui en ruines. 

Ce nouvel attentat intervient deux jours après une nouvelle rencontre quadripartite réunissant des représentants chinois, américains, pakistanais et afghans à Kaboul pour tenter de relancer le processus de paix entre le gouvernement afghan et les rebelles talibans.

Face à eux, l'armée et la police afghanes ne peuvent plus compter sur l'appui crucial des troupes étrangères de l'Otan sur le terrain, depuis décembre 2014 et la fin de la mission de combat de l'Alliance atlantique.