Russie : les jeunes de la génération Poutine

France 3

Dimanche 18 mars, les Russes sont appelés aux urnes. L'enjeu pour Vladimir Poutine sera d'être réélu avec un fort taux de participation. Cette élection ne passionne pas vraiment les foules, notamment les jeunes, qui n'ont connu qu'un seul président au Kremlin.

Pour la première fois, la génération des jeunes Russes qui n'ont connu que Vladimir Poutine est appelée aux urnes. France 3 a suivi quelques un d'entre eux. À une centaine de kilomètres de Moscou (Russie), cet institut forme les professeurs. Kristina Rusakova s'y rend six jours par semaine. Une heure et demie de trajet à pied et en train entre son école et son domicile, mais la future institutrice n'a vraiment pas les moyens de s'acheter une voiture. Dans cette petite ville, Ilya Kouznetsvov a été élu au conseil municipal. À Klimovsk, tout le monde le connaît ; il n'a pas d'étiquette politique, mais le jeune homme a créé un blog d'actualité auquel la moitié de la ville s'est abonnée. Une fois par mois, il tient une permanence. Il a peu de pouvoir, mais il essaie d'aider ses concitoyens.

70% des jeunes pour Poutine, selon les sondages

À Klimovsk, les salaires sont bien plus bas qu'à Moscou. Beaucoup d'immeubles anciens sont en mauvais état. Kristina habite chez sa mère dans un minuscule deux-pièces. Et dimanche, elle ira voter pour la première fois, pour son président, qu'elle admire. Vladimir Poutine se sait déjà réélu, mais espère que ses partisans seront nombreux à se rendre aux urnes. Ilya Kouznetsvov, lui, n'ira pas voter dimanche. Cet ancien journaliste a même démissionné pour ne pas servir la propagande de l'État. Les sondages officiels prédisent que 70% des jeunes votants choisiront Vladimir Poutine. Il faut dire que le Kremlin n'a pas validé la candidature d'Alexeï Navalny, l'opposant le plus virulent, qui appelle au boycott de l'élection.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne