Russie : Alexeï Navalny, un opposant aux multiples facettes

Franceinfo

Quand on voit Alexeï Navalny à la télévision, c'est généralement parce qu'il vient de se faire arrêter, ou qu'il est envoyé en prison. Aujourd'hui, on dit de lui qu'il est le principal opposant à Vladimir Poutine en Russie, l'icône de la lutte contre la corruption.

Qui est vraiment Alexeï Navalny, premier opposant de Vladimir Poutine ? Fils de militaire, né à Moscou (Russie), il a fait des études de droit et d'économie. Il a même passé quelques mois à Yale, aux États-Unis. Aujourd'hui âgé de 44 ans, il a construit tout son parcours autour de la lutte contre la corruption. "Je déteste ce régime, ces gens. Et concrètement Vladimir Poutine qui a créé un pouvoir d'escroc et de voleur", s'insurge Alexeï Navalny.

Un certain nationalisme à la russe

Il devient vraiment crédible en tant qu'opposant en 2013. Lors des élections municipales à Moscou, il obtient 27% des voix, sans avoir aucun accès à la télévision pour sa campagne. Pour Navalny, tout se passe sur les réseaux sociaux. Sa chaîne YouTube compte près de 3 millions d'abonnés.

Mais l'autre fonds de commerce de l'opposant numéro 1 du Kremlin a longtemps été un certain nationalisme à la russe. En 2007, dans une vidéo, il comparait les insectes à l'immigration illégale. En 2011, Alexeï Navalny défilait à la "Marche russe", un mouvement ultra nationaliste. S'il n'est plus aussi outrancier aujourd'hui, il reste ouvertement anti-immigration.

Vous êtes à nouveau en ligne