Alexeï Navalny : la France hausse le ton face à la Russie

FRANCE 2

L’état de santé de l’opposant russe Alexeï Navalny s’améliore. Il est toujours hospitalisé à Berlin (Allemagne). Emmanuel Macron a eu un entretien téléphonique avec Vladimir Poutine, lundi 14 septembre.

Emmanuel Macron s’est entretenu par téléphone avec son homologue russe Vladimir Poutine, lundi 14 septembre, à propos du cas Alexeï Navalny. C’est la première fois que le président français s’implique personnellement. Jusqu’à présent, il avait plutôt laissé la main à Angela Merkel, la chancelière allemande. Durant cet appel, Emmanuel Macron a demandé une enquête crédible et transparente.

Réponse sèche de Poutine

La France a dit qu’elle avait procédé à ses propres analyses à partir d’échantillons pris sur Alexeï Navalny et qu’elle est arrivée aux mêmes conclusions que l’Allemagne : l’opposant russe a été empoisonné au Novitchok. La réponse de Vladimir Poutine a été sèche : pour lui, il s’agit d’accusations non étayées. Son ministre des Affaires étrangères a embrayé en disant que les Occidentaux ont franchi la limite du bon sens en demandant à la Russie d’avouer quelque chose qu’elle n’avait pas faite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne