VIDEO. Sputnik News, le choc des images sans le poids des mots

La version française du site russe Sputnik News suit la manif parisienne contre les violences policières avec un téléphone portable comme seul outil. Les images sont diffusées en direct sur internet, sans aucun commentaire… Extrait de "Complément d'enquête" du 23 mars 2017.

Au cœur de l'action avec les journalistes et les cameramen, les "streamers" qui alimentent les flux d'images sur les réseaux sociaux avec leurs téléphones portables sont de plus en plus nombreux. Ce ne sont pas tous des amateurs : certains sont rémunérés.

C'est le cas de cette jeune journaliste du site russe Sputnik News, qui suit la manif parisienne contre les violences policières le 19 février 2017. Elle souhaite rester anonyme et ne parlera pas à l'équipe de "Complément d'enquête" : son employeur le lui interdit.

Des images de casseurs en direct sur sputnik.fr

Avec son téléphone portable pour seul outil, elle filme des images du rassemblement pour Sputnik News. "Ah oui, Radio Poutine", lui lance un des manifestants, qui tente de lui faire remarquer que "Poutine est une ancienne racaille". La journaliste le fait taire sobrement ("On est en direct"). 

Ce qu'elle filme est en effet diffusé en direct sur Periscope et sur Facebook... sans aucun commentaire. Quand elle apprend qu'en queue de cortège, des casseurs seraient prêts à en découdre avec la police, la journaliste se précipite. Ses images sont aussitôt retransmises sur le site de Sputnik à destination du public français. 

Extrait de "RT News, Sputnik TV : la voix de son maître ?", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" le 23 mars 2017.

Vous êtes à nouveau en ligne