Turquie : un avion de combat russe abattu par des chasseurs turcs

FRANCE 2

Ankara affirme que l'avion se trouvait dans son espace aérien, mais Moscou dément fermement cette information et affirme avoir des preuves. 

Entre Moscou et Ankara, les relations risquent de devenir houleuses. Ce mardi 24 novembre, une boule de feu traverse le ciel à grande vitesse, l'avion militaire russe, un Sukhoï Su-24, vient d'être abattu et finit par s'écraser sur les montagnes au nord de la Syrie. Les deux pilotes ont réussi à s'éjecter à temps, on les voit s'échouer eux aussi dans les montagnes contrôlées par les rebelles syriens.

Un premier incident en octobre 

Les rebelles syriens ont diffusé une vidéo amateur d'un des deux pilotes, et il est impossible de dire s’il est mort ou grièvement blessé. L'armée russe a directement envoyé ses hélicoptères pour tenter de retrouver un éventuel survivant, sans succès pour l'instant. Le Sukhoï Su-24 survolait le nord-est de la Syrie près de la frontière quand il a été abattu.
 
Est-il rentré dans l'espace aérien turc ? Oui, d'après la Turquie, qui affirme avoir averti les pilotes. Non, d'après la Russie pour qui l'avion de chasse survolait la Syrie. En octobre, la Turquie avait déjà abattu un drone russe qui survolait son territoire, mais il s'agit là de l'incident le plus grave entre les deux pays depuis les débuts des opérations russes en Syrie, il y a près de deux mois. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne