Russie: touche pas à mon lac

France 24

La Chine a annoncé mettre en bouteille l'eau du lac Baïkal. Les habitants de la zone se mobilisent contre cette décision. 

Le lac Baïkal, la plus grande réserve d'eau douce au monde.
De quoi intéresser le voisin chinois.
Des investisseurs ont pour projet de construire une usine sur la rive sud,
pour mettre l'eau en bouteille.
Mais cette annonce a provoqué la colère de nombreux habitants de la région. 

 Elena Demina, résidente de la zone :
Je suis native d'ici, j'ai des fils et des petits-fils qui sont nés ici, et je ne veux pas que mes enfants et mes petits-enfants regardent le lac Baikal, car nous habitons tout près, et qu'ils ne puissent pas en profiter, qu'ils ne puissent pas se baigner ni même se promener sur les rives."

Une pétition exigeant l'interdiction du projet a rassemblé plus d'un million de signatures.
Ces protestations sont nourries par la frustration des habitants, face à leurs gouvernants.
Ils redoutent aussi l'appétit grandissant de la Chine pour leurs ressources naturelles.

Vitali Anisimov, résident de la zone:
"A nous, les gens du coin, on nous a interdit de construire ou de rénover dans la zone. On ne nous donne pas l'autorisation, il y a trop de documents à obtenir. Et par contre, les Chinois, eux, ils obtiennent l'autorisation sans problème."​

Vendredi dernier, un tribunal régional a ordonné la suspension de la construction de l'usine, le temps d'une expertise pour analyser les dommages sur l'écosystème du lac Baïkal.

Vous êtes à nouveau en ligne