Présidentielle : la Russie "respecte les résultats" du premier tour

La candidate du Front national, Marine Le Pen, lors de sa visite officielle à Moscou fin mars.
La candidate du Front national, Marine Le Pen, lors de sa visite officielle à Moscou fin mars. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)

Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, le président russe Vladimir Poutine, qui a reçu officiellement la présidente du Front national il y a un mois à Moscou, dit "respecter" le choix des Français.

En Russie, le Kremlin a annoncé, lundi 24 avril "respecter les résultats" du premier tour de l’élection présidentielle française, et souhaite des relations "mutuellement bénéfiques" entre les deux pays.

La Russie se défend de toute ingérence dans cette élection présidentielle. Dans la réalité, Vladimir Poutine a déjà commencé à cultiver surtout une relation de proximité avec Marine Le Pen. Cette relation s’est renforcée lors de la visite officielle, fin mars à Moscou, de la présidente du Front national. Les convergences de vue sont nombreuses. Il y a un mois, Marine Le Pen avait notamment mis l’accent sur la nécessité pour la France de se rapprocher de la Russie dans sa lutte contre le terrorisme.

Emmanuel Macron, en revanche, est surtout perçu comme un leader pro-européen, qui essaiera d’abord de renforcer le couple franco-allemand. De quoi encourager fortement Angela Merkel, ajoute l’Agence de presse russe Ria Novosti, à une semaine de la visite de la chancelière allemande au Kremlin.

A Moscou, Claude Bruillot
--'--
--'--