L'activiste russe Piotr Pavlenski mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour violences aggravées lors de la soirée du 31 décembre

L\'activiste russe Piotr Pavlenski au palais de justice de Paris, mardi 3 mars 2020.
L'activiste russe Piotr Pavlenski au palais de justice de Paris, mardi 3 mars 2020. (ALAIN JOCARD / AFP)

Il est placé sous contrôle judiciaire avec obligation de voir un psychiatre.

L'activiste russe Piotr Pavlenski est mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour violences aggravées lors de la soirée du 31 décembre, annonce son avocat Yassine Bouzrou à franceinfo, mardi 3 mars. Déjà poursuivi dans l'affaire des vidéos intimes de Benjamin Griveaux, il a été mis en examen mardi pour "violences aggravées" lors d'une rixe le soir du Nouvel An et laissé libre sous contrôle judiciaire. Il est soupçonné d'avoir donné des coups de couteaux à deux hommes lors d'une fête dans un appartement. 

Obligation de soins psychiatriques

"M. Pavlenski a été mis en examen pour des violences aggravées, le magistrat instructeur a décidé de placer M. Pavlenski sous contrôle judiciaire en ne suivant pas les réquisitions du ministère public, qui demandait un placement en détention", a déclaré Yassine Bouzrou à l'issue de l'audition de son client au Palais de justice. L'avocat a affirmé que son client avait obligation de se soumettre à un contrôle psychiatrique.

L'activiste russe a dénoncé une "oppression""C'est une mauvaise nouvelle, a assuré Piotr Pavlenski, c'est mal que la justice fasse pression psychiatrique sur moi, faire un contrôle psychiatrique, je suis contre car je l'ai déjà subi en Russie pendant 4 ans."  Par ailleurs, il a vivement contesté avoir utilisé un couteau lors de la soirée et soutient s'être défendu sans arme, selon son conseil.

Vous êtes à nouveau en ligne