Piotr Pavlenski

L'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski, 35 ans, a revendiqué la publication des vidéos à caractère sexuel qui ont entraîné le retrait de la candidature de Benjamin Griveaux à la mairie de Paris. 

Piotr Pavlenski s'est fait connaître en défiant régulièrement les autorités russes : il a notamment arrosé d'essence et incendié les portes du siège de l'ex-KGB à Moscou. En 2012, il s'était cousu les lèvres en soutien aux Pussy Riot, un groupe de jeunes femmes condamnées en Russie à deux ans de camp pour avoir "profané" la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou au cours d'une "prière punk" qui critiquait ouvertement le président Vladimir Poutine.

En 2013, il s'enroule ainsi dans des fils barbelés devant l'Assemblée législative de Saint-Pétersbourg pour protester contre des lois jugées répressives ; quelques mois plus tard, il se cloue les testicules sur le pavé de la place Rouge, à Moscou afin de dénoncer l'apathie de la société russe. En juin 2016, Piotr Pavlenski fait sept mois de détention avant d'être condamné à une amende pour avoir "endommagé" la Loubianka, siège historique des services de sécurité russes.

Piotr Pavlenski et son ex-compagne Oksana Chaliguina sont arrivés en France en janvier 2017 en compagnie de leurs deux jeunes filles, après un périple d'un mois à travers l'Europe de l'Est, comme l'artiste l'avait raconté à franceinfo. Le motif de son départ : des accusations de violences sexuelles en réunion à l'encontre d'une jeune actrice russe. S'il ne nie pas l'existence d'une relation "proche" avec celle-ci, Piotr Pavlenski dément toute violence, quand elle affirme qu'il l'a menacée et lacérée de coups de couteau. "Mon erreur a été d'avoir fait confiance à cette fille", se défendait-il en 2017.

L'artiste trentenaire russe poursuit son œuvre en France à travers ses performances contestataires. En octobre 2017, il incendie la façade d'une succursale de la Banque de France dans la capitale. Pour ces faits, Piotr Pavlenski est condamné en janvier 2019, à trois ans de prison, dont 2 ans avec sursis. Il effectuera onze mois de détention à Fleury-Mérogis. Son objectif était de dénoncer la présence de la Banque de France sur la place de la Bastille. Il s'agissait, selon l'artiste et son ex-compagne, d'une performance artistique intitulée Eclairage.

Ce n'est pas la seule péripétie judiciaire de l'artiste russe en France. L'intéressé fait l'objet d'une enquête pour des faits de violence avec arme commis dans la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020 dans le 6e arrondissement. Il est soupçonné d'avoir donné des coups de couteau lors d'une bagarre dans un appartement, ce qu'il conteste. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris.


plus
Piotr Pavlenski, le 3 mars 2020.

Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski demande l'annulation de sa garde à vue car il "a été privé de l'assistance d'un avocat qu'il avait librement choisi"

Juan Branco, avocat de Piotr Pavlenski mis en examen pour atteinte à l\'intimité de la vie privée dans l\'affaire Benjamin Griveaux.

Ils ont fait l'actu. Juan Branco, mis en cause dans l'affaire Benjamin Griveaux : "C'était intolérable pour certaines personnes que je survive à ce moment-là"

L\'artiste russe Piotr Pavlenski a refusé de se soumettre dans les délais à l\'expertise psychiatrique réclamée par la justice

Affaire Griveaux : l'artiste russe Piotr Pavlenski refuse l'expertise psychiatrique

L\'activiste russe Pyotr Pavlensky.

Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski refuse de recevoir des soins psychiatriques et dénonce une instrumentalisation de la médecine par le pouvoir français

Dans son premier avis, le Conseil de déontologie critique un entretien mené par Appoline de Malherbe sur BFMTV.

Le Conseil de déontologie journalistique critique BFMTV dans son premier avis

Benjamin Griveaux, sur le plateau de franceinfo, le 15 décembre 2017. Illustration. 

Affaire Griveaux : la juge d'instruction refuse de demander une expertise psychologique de l'ancien candidat à la mairie de Paris

L\'avocat Juan Branco à la sortie de la direction régionale de la police judiciaire dimanche 16 février 2020 à Paris.

Affaire Griveaux : Juan Branco reprend la défense de Piotr Pavlenski aux côtés de Yassine Bouzrou

L\'avocat et essayiste Juan Branco, proche de l\'artiste russe Piotr Pavlenski, au tribunal de Paris, mardi 18 février 2020. 

Une enquête ouverte à Paris pour le vol de l'ordinateur de Juan Branco "où il y a tous les éléments sur l' affaire" Griveaux

L\'avocat et essayiste Juan Branco dans son bureau à Paris, le 14 février 2020.

Des "gilets jaunes" à Piotr Pavlenski, en passant par l'intelligentsia parisienne... La galaxie éclectique de Juan Branco

L\'activiste russe Piotr Pavlenski au palais de justice de Paris, mardi 3 mars 2020.

L'activiste russe Piotr Pavlenski mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour violences aggravées lors de la soirée du 31 décembre

L\'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski, qui affirme être à l\'origine de la diffusion de vidéos intimes et conversations attribuées à Benjamin Griveaux, le 14 février 2020 à Paris. 

"Il a enfoncé la lame dans ma jambe" : deux participants à la soirée du Nouvel an racontent leur bagarre avec Piotr Pavlenski

Alexandra de Taddeo lors de l\'émission \"Obliques\" diffusée sur Fréquence protestante, le 22 juillet 2017.

Affaire Griveaux : "Tout ce qu'il y a eu autour de cette affaire m'a paru disproportionné", confie Alexandra de Taddeo

L\'activiste russe Piotr Pavlenski, à Paris, le 22 février 2020.

Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski affirme avoir demandé de l'aide à Maxime Nicolle, l'une des figures des "gilets jaunes"

Alexandra de Taddeo lors de l\'émission \"Obliques\" diffusée sur Fréquence protestante, le 22 juillet 2017.

Clef USB jetée dans les toilettes, enregistrement des vidéos... Ce qu'a dit Alexandra de Taddeo aux enquêteurs sur l'affaire Griveaux

L\'activiste russe Piotr Pavlenski, à Paris, le 18 février 2020. 

Piotr Pavlenski affirme à CNN avoir "volé" la vidéo intime de Benjamin Griveaux "dans l'ordinateur" d'Alexandra de Taddeo

L\'activiste russe Piotr Pavlenski, mardi 18 février 2020 à Paris.

Piotr Pavlenski : pourquoi bénéficie-t-il du droit d'asile ?

Olivier Cousi, bâtonnier de Paris.

"On peut avoir la double casquette d'avocat et de militant" : les propos du bâtonnier de Paris interpellent la profession

Le bâtonnier de Paris Olivier Cousi lors d\'une conférence de presse à Paris, le 17 février 2020.

Affaire Griveaux : la justification du bâtonnier de Paris pour demander à Juan Branco de renoncer à défendre Pavlenski fait débat chez les avocats

Alexandra de Taddeo lors de l\'émission \"Obliques\" diffusée sur Fréquence protestante, le 22 juillet 2017.

Affaire Benjamin Griveaux : qui est Alexandra de Taddeo, présentée comme la compagne de Piotr Pavlenski ?

L\'activiste russe Piotr Pavlenski, le 14 février 2020, à Paris.

Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski assume

L\'avocat et essayiste Juan Branco, proche de l\'artiste russe Piotr Pavlenski, au tribunal de Paris, mardi 18 février 2020. 

Affaire Griveaux : le bâtonnier de Paris a demandé à l'avocat Juan Branco de renoncer à défendre Piotr Pavlenski

L\'activiste russe Piotr Pavlenski, mardi 18 février 2020 à Paris.

Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski et Alexandra de Taddeo mis en examen et libre

L\'activiste russe Piotr Pavlenski, le 14 février 2020, à Paris.

Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, annonce son avocat

Les informés de franceinfo du 18 février 2020.

Le "séparatisme islamiste", l'affaire Griveaux, le dossier Alstom-Bombardier... Les informés du 18 février

L\'artiste russe Piotr Pavlenski, le 14 février 2020 à Paris.

Retrait de Griveaux : qui est Piotr Pavlenski, l'artiste qui revendique la publication des vidéos intimes ?

Juan Branco lors d\'une interview avec l\'agence AP, le 11 avril 2019, à Paris.

Des grandes écoles aux "gilets jaunes" en passant par WikiLeaks : qui est Juan Branco, l'avocat proche de Piotr Pavlenski ?

L\'avocat Juan Branco à la sortie de la direction régionale de la police judiciaire dimanche 16 février 2020 à Paris.

Affaire Griveaux : pourquoi le parquet n'a pas pu "dessaisir" Juan Branco de la défense de Piotr Pavlenski

Vous êtes à nouveau en ligne