Oleg Sentsov

Détenu en Russie depuis 2014, Oleg Sentsov a débuté une grève de la faim depuis trois mois. Ce cinéaste ukrainien de 42 ans, opposé à l'annexion de la Crimée par la Russie, a été condamné à 20 ans de prison pour "terrorisme" et "trafic d'armes". Il se dit désormais "prêt" à mourir, selon son avocat. Ce dernier affirme qu'il a perdu 30 kilos depuis sa détention et souffre de problèmes cardiaques. 

Lundi 13 août, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen a appelé, dans une tribune signée par une centaine d'auteurs et réalisateurs, à la libération immédiate du cinéaste. Vendredi, Emmanuel Macron s'est entretenu avec Vladimir Poutine au sujet de l'état de santé du détenu. Le chef de l'Etat russe s'est engagé à "répondre" aux "propositions" faites vendredi par son homologue français. 

plus
Un bateau de marchandises bloque le passage sous le pont de Crimée, devant le détroit de Kertch, qui sépare la Crimée de la Russie, le 25 novembre 2018. 

Vives tensions entre l'Ukraine et la Russie après un affrontement en mer

Jean-Luc Godard arrive à la projection de son film \"Notre musique\", au Festival de Cannes, le 18 mai 2004.

Jean-Luc Godard décline une invitation en Russie en soutien au cinéaste emprisonné, Oleg Sentsov

La Russie est-elle une dictature ?

Les idées claires : la Russie est-elle une dictature ?

Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien, est examiné après sa grève de la faim, à l\'hôpital de Labytnangi (Russie), le 29 septembre 2018.

L'étoile du jour. Le cinéaste ukrainien emprisonné en Russie, Oleg Sentsov, obtient le Prix Sakharov

Le réalisateur français Laurent Cantet le 22 mai 2017 à Cannes.

Prix Sakharov à Oleg Sentsov : "On espère que ça va se traduire en geste politique aussi fort", réagit le cinéaste Laurent Cantet

Le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov à Rostov-sur-le-Don (Russie), le 25 août 2015.

Le prix Sakharov remis au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, emprisonné en Russie

Les autorités russes ont diffusé, le 29 septembre 2018, une photo du cinéaste ukrainien Oleg Stentov qui purge une peine de vingt ans de détention en Russie.

"Presque tous ses organes ont été atteints" : le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov risque toujours de mourir, après sa grève de la faim

Une affiche d\'Oleg Sentsov dans une rue de Kiev (Ukraine), le 25 août 2018.

Russie: le cinéaste ukrainien emprisonné Oleg Sentsov arrête sa grève de la faim, annoncent les autorités

Les autorités russes ont diffusé, le 29 septembre 2018, une photo du cinéaste ukrainien Oleg Stentov qui purge une peine de vingt ans de détention en Russie.

Les autorités russes publient une photo du cinéaste Oleg Sentsov, en grève de la faim depuis quatre mois

Le cinéastre français Christophe Ruggia soutient le combat d\'Oleg Sentsov.

"Oleg Sentsov devient une figure dissidente du XXIe siècle" : des intellectuels français se lancent à leur tour dans une grève de la faim tournante

Le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, au tribunal de Rostov-sur-le-Don, en Russie, le 21 juillet 2015.

Les Etats-Unis demandent à la Russie de "libérer immédiatement" le cinéaste Oleg Sentsov, en grève de la faim

Une affiche demandant la libération d\'Oleg Sentsov, dans le centre de Kiev (Ukraine), le 5 juillet 2018.

Sentsov, "un symbole mondial contre l'autoritarisme de Poutine"

Russie : 100e jour de grève de la faim pour Oleg Sentsov

Oleg Sentsov, ici en 2015. (Illustration)

Russie : le tragique combat du cinéaste Oleg Sentsov

Robert Guediguian, le 8 mai 2018.

Oleg Sentsov en grève de la faim : Robert Guédiguian appelle à des "pressions (...) plus fortes" sur Poutine

Oleg Sentsov, ici en 2015. (Illustration)

Oleg Sentsov en grève de la faim : l'un de ses soutiens dénonce le "silence effarant des démocraties face à Vladimir Poutine"

Une photo diffusée le 9 août 2018 par le Haut commissariat russe aux droits de l\'homme montre le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov dans une prison en Iamalie, dans le nord de la Russie.

En grève de la faim depuis trois mois, le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov "perd espoir"

Une affiche demandant la libération d\'Oleg Sentsov, dans le centre de Kiev (Ukraine), le 5 juillet 2018.

En grève de la faim depuis trois mois, Oleg Sentsov "n'a pas l'intention de s'arrêter" avant la libération des prisonniers politiques ukrainiens

Vous êtes à nouveau en ligne