Nicolas Bay compare les arrestations en Russie et en France

Cette vidéo n'est plus disponible

Le 27 mars, sur BFM TV, le secrétaire général du Front national a comparé les 700 arrestations survenues en Russie à l'occasion lors d'une manifestation, et les 300 réalisées en France à l'occasion de la Manif pour tous.

Nicolas Bay, secrétaire général du Front national, interrogé par une journaliste concernant les 700 arrestations en Russie rétorque : "il y en a eu 300 lors de la Manif pour tous en France". On peut dire qu'il fait là une sacrée comparaison entre des arrestations lors de manifestations en France et en Russie. Alors regardons cela de plus près : 700 personnes arrêtées à Moscou pour avoir simplement manifesté, parce qu'en fait, la manifestation contre la corruption n'était pas autorisée par le Kremlin.

Le nombre de prisonniers politiques a doublé en Russie

Parmi les personnes interpellées, Alexeï Navalny, principal opposant à Vladimir Poutine et candidat à la présidentielle 2018. Enfin, peut-être qu'à présent, il n'aura plus le droit de se présenter. Il a déjà été condamné sept fois à des peines administratives, mais aussi à un an de résidence surveillée et plus récemment, à trois ans et demi de colonie pénitentiaire avec sursis. Il faut dire qu'en Russie, les prisonniers politiques, c'est encore d'actualité. Selon l'ONG Memorial, entre 2015 et 2016, leur nombre aurait doublé et il y en aurait 102 aujourd'hui. Du côté de la France, en 2013, il y a eu 300 arrestations lors de la Manif pour tous à Paris. Après 24 heures de garde à vue, toutes les personnes interpellées ont été relâchées, sauf une qui a été condamnée.

Vous êtes à nouveau en ligne