Mistral : l'addition plus lourde que prévu pour la France ?

FRANCE 2

Selon le "Canard enchaîné", l'annulation de la vente des porte-hélicoptères à la Russie coûterait 2,4 milliards d'euros à la France.

L'accord passé avec Moscou sur la question des Mistral coûtera-t-il plus cher que prévu ? C'est ce que relève le Canard enchaîné, ce mercredi 12 août. Selon le journal, l'annulation de la vente des porte-hélicoptères pourrait coûter 2,4 milliards d'euros à la France. C'est deux fois plus que le montant évoqué par le gouvernement. "Ce sera, comme l'a dit le ministre de la Défense, moins de 1,2 milliard qui sera redonné à la Russie, mais la France n'aura à verser aucune pénalité", avait affirmé le chef de l’État, le 6 août dernier. 

Des frais supplémentaires 

Selon l'hebdomadaire, il y aurait des frais annexes. Alors que les Mistral appartiennent désormais à la France, il faut effacer toute trace de la Russie : retirer les équipements technologiques ou encore changer la signalétique. Il faudra également les rééquiper et régler les frais de gardiennage et d'entretien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne